Au 50ème jour, synopsys de la situation de la résistance à Kobane

Selon les sources militaires, politiques et civiles à Kobane, au 50ème jour de résistance, l’YPG a gagné un élan après avoir repoussé avec succès de fortes attaques de l’ISIS sur le front est ayant pour but de s’emparer du passage de la frontière. Malgré une puissance excessive et des combats rapprochés sur ce front, les forces de l’YPG n’ont pas laissé l’ISIS avancer.

Avec sa récente offensive sur le front est, l’ISIS espérait s’emparait du point de passage frontalier avec la Turquie afin d’étouffer totalement la ville et d’encercler les forces YPG. Les sources du haut commandement de l’YPG rapportent pas moins d’une vingtaine de voitures piégées ces derniers jours, et toutes ces attaques furent contrecarrées avec succès avec uniquement pour conséquences de simples blessés légers.

ypg-kobane

Une autre raison de la récente attaque de l’ISIS à l’est était de prévenir e l’arrivée des kurdes iraquiens, les peshmergas, et l’armement lourd qu’ils apportaient avec eux. Ainsi au 3 novembre, la situation sur le front Est est stable et que les membres de l’ISIS ont été reconduits hors de la zone frontalière. Les sources à Kobane rapportent que l’échec de la récente poussée de l’ISIS a causée la démoralisation de l’ISIS, et le meurtre de 3 princes dans les dernières 48 heures, et a empiré plus encore la situation sur le terrain.

Dans la nuit de dimanche les affrontements ont continué à l’Est et au Sud avec le rapport de quelques avancées de l’YPG. Sur le front Ouest les peshmergas kurdes se sont pour la première fois impliqués activement dans un assaut majeure. Sur ce front YPG, « Le Volcan de l’Euphrate » et les forces Peshmergas ont attaqué les positions de l’ISIS dans les villages d’Abrus, Albalur et Minaz.

Une autre chose à noter est que les bombardements de la coalition menés par les Etats Unis ont joué un rôle majeur dans la destruction de l’armement lourd de l’ISIS ce qui a causé de sérieux dégâts et détruit de nombreuses maisons en ville. Les sources à Kobane ajoutent que les bombardements de l’ISIS ont ralenti grâce aux bombardements de la coalition.

.Cependant il est bien trop tôt pour conclure que le danger est écarté et que l’ISIS est défait. Ce n’est un secret pour personne que l’ISIS a fait de Kobane une affaire d’honneur et qu’elle n’abandonnera pas facilement. Par conséquent, malgré les récents revers majeurs, les forces de l’ISIS recoivent toujours des renforts de Raqqa et des villes environnantes, et certains commandants sur le terrain ont été remplacés par de nouveaux.

On rapporte aussi que l’arrivée des peshmergas a apporté une atmosphère positive pour les kurdes et considérablement élevé le moral des combattants YPG postés en première ligne aussi bien que sur les civiles de la ville.

Source : Mutlu Civiroglu, in 50, a synopsis of the situation in Kobane, 3 novembre 2014

Mutlu Civiroglu est journaliste, spécialiste du Kurdistan et de la politique américaine au moyen orient.

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts