Tandis que Zehra Doğan, libérée de prison en 2019, et pourtant encore confinée quelque part dans cette période de pandémie, continue à créer pour les femmes kurdes, tandis que Nûdem Durak, chanteuse emprisonnée, voit un mouvement de soutien se dessiner pour demander sa libération, des milliers d’anonymes sont confinéEs dans les geôles turques…

“Je vous envoie ce poème, écrit dans la douleur pour tous ceux et celles qui sont emprisonné.e.s, pour le peuple kurde” dit la poétesse Delphine Durand

 

La fleur qui ne se met jamais en colère peut nous rendre la vie

 

J’ai bien tenté de leur parler

Ils riaient

Et j’étais animal haletant dans mille corps

Jetés en prison

Et ils préparaient déjà l’oubli de leur honte

Arrachant de nos ventres la roche et le désert

Détachant l’espoir de nos membres pour faire l’inventaire

De nos enfants

Des bijoux enchantés du vivant

Et l’amour aux chevilles liées

Vous pouvez rire

Mais ce que nous sommes

Va plus loin en se lacérant

Dressant nos cartilages

Loin de l’axe de mort

Nous rêvons si loin

Que vos armes tombent de vos mains

Et nous dérobons nos lambeaux de chair

A vos dents de plomb

Nous sommes plus gravés de cicatrices

Que l’anneau de l’horizon

Nous aimons pour chaque bouche en sang

Pour chaque regard perdu

Nous implorons la tristesse

Si le ciel manque de rivières

Qu’il prenne mes bras

Et pour recoudre la mémoire

Voici la fleur qui ne se met jamais en colère

 

zehra dogan

Image à la une : (Détail du tableau ci-dessus)
Zehra Doğan. 2019, Londres. Acrylique sur toile. (Vendu – Collection privée)


Delphine Durand
Delphine Durand
Historienne de l’art, mystique, poète, laissons au pluriel magnifique les mots de l’invisible… Delphine est ontologiquement présente dans la seule perdurable présence de l’art.
Après des études de théologie et de philosophie, elle choisit l’histoire de l’art mais son cœur nervalien l’entraine vers des univers fantasmatiques et sauvages, et enfin la poésie où nous sommes tous libres.

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.