Fin des grèves dans le secteur automobile turc

Une vague de grèves dans le secteur automobile turc avait commencé le 15 mai sur des revendications sur les salaires.

Après Tofaş ve Mako et Coşkunöz qui ont repris le travail le 21 mai, les ouvriers de Renault ont à leur tour mis fin à leur mobilisation ce matin de 27 mai.

Les ouvriers ont conclu un protocole d’accord avec la direction, protocole en 9 points:

  1. Aucun licenciement.
  2. Les plaintes déposées à l’encontre des ouvriers doivent être annulées.
  3. La liberté syndicale et d’ association pour tout le personnel  sera reconnue.
  4. Une analyse des revendications sera faite dans le délai d’un mois, sur les salaires, en prenant l’ancienneté en compte et le salaire horaire sera réexaminé.
  5. Dans le cadre du point d’accord N ° 4, tout le personnel recevra 1000 livres Turcs d’avance.
  6. Une prime de rendement à définir sur des critères liés aux objectifs de production, de qualité et de sécurité de travail, sera versée à tout le personnel à la fin de chaque année.
  7. Dans le cas où les ouvriers non syndiqués choisiraient des portes paroles, ces derniers deviendront des interlocuteurs pour assurer la communication entre les ouvriers et la direction. C’est une reconnaissance des délégués.
  8. Une enveloppe de 480 livres turques sera versée aux travailleurs, inclue dans l’enveloppe du prochain salaire.
  9. Renault ne demandera pas de dédommagement concernant la période de grève et abandonnera les poursuites contre les ouvriers .
Naz Oke
REDACTION | Journaliste

Chat de gouttière sans frontières.
Journalisme à l'Université de Marmara.
Architecture à l'Université de Mimar Sinan, Istanbul.
Naz Oke on EmailNaz Oke on FacebookNaz Oke on Youtube
Naz Oke

REDACTION | Journaliste Chat de gouttière sans frontières. Journalisme à l'Université de Marmara. Architecture à l'Université de Mimar Sinan, Istanbul.

    Related posts