Auteur/autrice : Daniel Fleury

Les morts de Garê, un crime de guerre encore imputé au PKK

A de rares exceptions près, les “observateurs”, “spécialistes” “journalistes en poste”, “connaisseurs” du Moyen-Orient et de la Turquie en particulier (les appellations sont valables au féminin) se contorsionnent pour écrire ou parler des “événements” qui se sont déroulés à Garê, et incriminent le PKK.

Lire la suite