La performance de l’artiste Gökhan Aslan, « Çığlık » (le cri) réalisée hier soir à Tüyap à Istanbul, a mis en colère ceux qui y ont vu une « insulte à la burqa ». 

tweet-performance-burqaLa protestation s’est immédiatement organisée via les médias sociaux avec un message d’appel au lynchage

«Nous appelons les musulmans sensibles d’Istanbul à se rendre à l’adresse suivante (Tüyap), pour donner la leçon à ces connards. » Le message ne peut être plus clair.

L’appel original a été publié sur le compte “Halkın portalı” (Le portail du peuple) qui ne rate pas l’occasion, pour annoncer que “l’organisation de ce spectacle ignoble serait due au PKK”. Pourquoi ne pas en profiter tant qu’on tient l’audience ?

Si vous vous demandez d’où sort l’accusation “d’origine PKK”, voilà l’explication : Ce n’est pas la première fois que cette performance est mise en scène et provoque des réactions. Elle avait été réalisée en février lors d’une exposition à Diyarbakır, organisée par la Mairie de Büyükşehir, et fin novembre 2014 à Silopi, commune de Şırnak. Dans les deux cas, il s’agissait de municipalités HDP. L’auteur du tweet ne fait que répéter la propagande électorale d’Erdogan : PKK=HDP=tous les Kurdes=terroristes et infidèles.

Pendant ce temps là, les utilisateurs de Twitter qui diffusaient l’appel, y rajoutaient leur touche personnelle : “Notre burqa est votre cauchemar. Vous allez être vaincus et trainés en enfer. Tüyap, ennemi de la burqa.” Certains twittos publient également avec cet appel l’adresse où l’artiste réside.

Quant à Gökhan, il exprimait dans un interview donnée à sanatatak.com, que cet appel déviait complètement le message de son oeuvre et que « Çığlık » critiquait surtout  Daesh qui transforme la femme en esclave.

C’est le comportement fanatique des membres de Daesh, qui enchaine les femmes Yezidi à Shengal. Les femmes ne sont pas des esclaves. Elles ne peuvent pas être vendues dans des marchés aux esclaves. J’ai souhaité protester contre cela. Dans cette performance, il y a également un envoi vers les pacifistes morts lors de l’attentat d’Ankara, vers les jeunes personnes exécutées toutes les semaines dans les rues en Iran. « Çığlık » est une oeuvre qui réagit contre tout cela. 

medias-performance-burqaLa campagne de lynchage lancée sur les résaux sociaux, s’est étendue rapidement sur les médias. Les médias pro-AKP et conservateurs ont relayé l’info avec des manchettes criant aux « Insultes à l’Islam » tandis que les médias d’opposition et progressistes dénonçaient ces derniers…

Tüyap est un établissement qui organise des foires et salons depuis 1979. Il accueille actuellement la 25 ème édition du « Salon de l’Art d’Istanbul » en partenariat avec « le Salon du Livre d’Istanbul ». Le salon durera du 7 à 15 novembre. Et la performance « Çığlık » sera réalisée plusieurs fois.

Donc, à suivre…


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.