La Turquie pleure le plus kurde de ses écrivains

La plume du grand Yaşar Kemal, nous vous l’annoncions samedi, a cessé d’écrire au rythme des palpitations de son coeur. Le monstre sacré de la littérature turque est parti aujourd’hui,  inhumée à côté de sa première femme Tilda au cimetière de Zincirlikuyu, après une cérémonie à la mosquée de Teşvikiye, sous les applaudissements intarrissable d’une foule innombrable d’anonymes venus lui rendre un […]