Français | English

Le 29 novembre dernier, Metin Cihan, lanceur d’alerte et excellent investigateur, a commencé un long fil de discussion commençant par “Connaissez-vous Erişah Arıcan ?” Nous voudrions partager la traduction des informations qu’il révèle tout au long de cette série de tweets.

Mais avant, en guise de rappel et pour une meilleure compréhension, lisez ces quelques points :

  • le 27 septembre 2018, Erişah Arıcan, une universitaire est portée à la présidence de la bourse “Borsa İstanbul”,  Bourse de Turquie située à Istanbul dont d’ailleurs, 10 % des actions furent vendues récemment au Quatar. Erişah Arıcan figure également dans le conseil d’administration de TWF.
  • TWF, Turkey Wealth Fund, en français, “Fonds souverain de la Turquie” est une société anonyme créée en 2016. Elle pour objectif de “soutenir le développement de l’économie turque”, et possède un portefeuille d’actifs publics composé de 20 sociétés dans 8 secteurs, de 2 licences dans les jeux d’argent, et de biens immobiliers, et gère 177 milliards de livres turques en 2020. (Vous pouvez survoler la liste des sociétés ici)
  • Le TWF est dirigé par Zafer Sönmez et présidé par le président turc Recep Tayyip Erdoğan en personne et, de 2018 jusqu’au 27 novembre 2020, le vice-président était le propre gendre d’Erdoğan et ancien ministre du Trésor et des Finances, Berat Albayrak qui a décidé de démissionner de son poste, en publiant un message sur son compte Instagram
  • Avant d’entrer dans l’article qui suit, rappelons également que le 24 septembre 2016, Berat Albayrak, déjà à l’époque, gendre d’Erdoğan et son ministre de l’Energie, s’est fait dérober tout le contenu de sa boite e-mail par les RedHack, qui revendiquèrent en échange “la libération de tous-tes les opposant-es de gauche jusqu’au lundi 27 septembre 2016 avant 17h”. Le délai d’attente écoulé, le groupe a rendu public plus de 5000 messages qui se trouvaient dans le dossier de mail de 20Go, copié par leurs soins, et aujourd’hui disponible pour qui veut Sur Wikileaks, dans le dossier “Berat’s Box“.

“Connaissez-vous Erişah Arıcan ?”

Vous trouverez l’original du fil de discussion ici, sur le compte Twitter de Metin Cihan.

Le fil commence le 29 novembre 2020

 ■ Connaissez-vous Erişah Arıcan ?” Je ne la connaissais pas non plus, jusqu’à ce que je lise la boite courriel d’Albayrak, ouverte à tous. C’est de là, que j’ai appris que Monsieur Berat Albayrak devait son titre de “Dr.” à cette dame. Ensuite, en voyant son nom, en troisième position à la direction de TWF, juste après Erdoğan et Albayrak, je me suis dit, allons bon !

 

■ Ensuite Berat Albayrak a démissionné. Erişah Arıcan est devenue le deuxième nom. Par ailleurs, depuis 2018, Erişah Arıcan est affectée à la tête de la bourse. Vous le savez, la semaine dernière le TWF a vendu une partie de la bourse d’Istanbul, au Qatar. En voyant l’enchevêtrement des personnes et institutions, j’ai voulu creuser un peu.

 

■ J’ai essayé de comprendre comment les choses tournent au sommet. Je suis ici, pour partager tout cela avec vous. Si vous avez un peu de temps, je voudrais commencer un peu plus en arrière.

 

■ En 2008, lors de la soutenance de thèse de Berat Albayrak  le Professeur agrégé  pour cette soutenance était le Dr. Hasan Eken. Monsieur Berat Albayrak ne se présenta pas devant le comité de suivi. En janvier 2009, il reçoit un mail de l’école  “Votre directeur de thèse Prof. Dr. Hasan Eken vous convoque”. Berat Albayrak préfèra alors ignorer le message. Lien du mail

 

■ En octobre 2009, un nouveau mail arrive. “Votre requête concernant le changement de directeur de thèse, et l’affectation de Madame Erişah Arıcan à cet effet est acceptée“. Monsieur Berat Albayrak avait donc préféré, plutôt que de répondre aux demandes de son ancien directeur de thèse, changer d’interlocuteur, et il avait réussi. Lien

 

■ Le 2 juin 2010, la nouvelle directrice de thèse de Monsieur Albayrak lui envoie un mail. Elle lui fait parvenir le dossier qui sera présenté devant la commission de thèse, qu’elle avait elle-même préparé. Monsieur Albayrak a de la chance. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir unE directeur/trice qui prépare votre thèse à votre place. Lien

 

■ Le 28 juin 2010, Madame Erişah Arıcan, tout en préparant la thèse de Monsieur Berat Albayrak, demande son intervention lors d’une réunion à Ankara, concernant une personne avec laquelle elle est en conflit. Berat le gendre, qui à l’époque n’a aucune fonction officielle, répond favorablement. Lien

 

■ Juillet 2010. Madame Erişah Arıcan dit à Monsieur Albayrak “je vous envoie la thèse dans le dossier appelé bretonwoods”. C’est-à-dire que son prof a écrit la thèse que Monsieur Albayrak doit écrire, et la soumet à son approbation. Et elle n’oublie pas de remercier pour les cadeaux offerts à ses collègues, lors de cette période. Lien

 

■ Pendant que les jours passent, Erişah Arıcan continue à envoyer des rapports réguliers. Elle l’informe sur l’avancement de la thèse qu’elle continue de rédiger. Lien 1Lien 2Lien 3

 

■ Le 22 novembre 2010, la professeure directrice de thèse, écrit à son élève “La thèse est terminée. Il ne reste plus que les corrections. Si vous ne pouvez pas les faire, faisons les aussi, nous-mêmes”. Lien

 

■ Et nous comprenons, d’un autre courriel à la même date, (22 novembre) que Monsieur Berat Albayrak, ne fait même pas les corrections de la thèse que sa professeure a rédigée et lui a envoyée. Une personne du nom de Mehmet Muş s’en occupe à sa place, avec son équipe. Le nom Mehmet Muş, vous parait-il familier ? Lien

 

■ Mehmet Muş est un gars très vilain parce que dans cette période, il s’était adressé à “Monsieur” Berat Albayrak en disant “grand frer”. Il est actuellement membre de Conseil d’administration de l’AKP, et le vice-président du groupe AKP au parlement. Lien

Kedistan vous offre le contenu de ce mail (celui du correcteur) en essayant de garder le ton original : “Grand frer s. a, Quand je vous ai envoyé un mail hier, comme peut être vu ci-dessous, j’ai écrit involontairement seulement votre prénom. Grand frer, c’est totalement par erreur. Je me suis rendu compte à l’instant, et je suis très gêné Grand frer Berat. Grand frer, vraiment je me suis senti mal en l’apercevant. Je vous demande des excuses. Votre vendredi soit béni”.

■ Ne divaguons pas. Ainsi, grâce à l’aide qu’il reçoit de Madame Erişah, et de Messieurs Batu et Güçlü, (ce qui est clairement exprimé dans le mail) , Monsieur Berat Albayrak obtient le titre de “Dr.”. J’avoue que je n’ai pas creusé pour les Messieurs Batu et Güçlü. Je ne sais donc pas ce qu’ils sont devenus maintenant, si vous trouvez, partagez s’il vous plait. Lien

 

■ Madame Erişah Arıcan envoie à son élève, jusqu’au résumé de la thèse qui doit être soumise. Lien

 

■ Eh bieeen, Madame Erişah qui rend tous ces services, aurait bien satisfait aussi quelques exigences de Monsieur le Ministre. Elle identifie à sa façon, fiche les personnes gauchistes, franc maçonnes, loup gris de son université, et les déclare à Monsieur Berat. Lien

 

■ Lorsqu’on arrive en 2015, nous voyons que les correspondances entre Erişah Arıcan et Berat Albayrak concernent les activités inter-parti. Madame Erişah, informe Berat Albayrak, qu’elle appelle désormais “vénérable maître”, sur les “leaders d’opinion” des Kurdes. Lien

 

■ Avant d’écrire tout cela, j’ai voulu m’informer plus amplement sur Erişah Arıcan. Mais allez savoir pourquoi, partout, son CV commence à l’Université de Marmara en 1988, avec sa fonction de chercheuse. L’antérieur n’existe pas. Essayez donc, vous ne trouverez pas. Où est-elle  née? Où a-t-elle passé sa licence. Inexistant.

 

■ Pendant longtemps je n’ai rien trouvé. J’en ai perdu la tête. La vie de cette femme semblait commencer pas sa mission de recherche universitaire. Je n’exagère pas. Cherchez, vous verrez. Bref, plus tard, dans un article d’information, j’ai appris au moins, qu’elle est née à Derik, district de Mardin. Dans cette carence d’information, c’était précieux.

Le 30 novembre Metin poursuit…

■ Les CV de Madame Erişah se trouvent dans de nombreux endroits, mais tous commencent par sa mission de recherche universitaire en 1988. Aucune information sur sa licence. Elle la cache. Pourquoi ? J’ai beaucoup cherché, je ne trouve pas. S’il vous plait aidez-moi.

 

■ On a donc appris, au moins, qu’elle est née à Derik. Continuons.

 

■ En espérant  trouver des informations sur sa licence, j’ai cherché des traces  à Derik. Je n’ai pas trouvé. Mais j’ai pu confirmer qu’elle est bien de Derik. Et même, en trouvant sur Facebook, la publication toute fière d’une personne de son coin, “Erişah Arıcan de la tribu Xıdran (Hıdıran) est passée à la tête de la bourse”, j’ai appris aussi sa tribu.

 

■ J’ai recherché la tribu Xıdran. J’ai trouvé des information détaillées sur le site web des gens de Derik. Le contenu ne m’a pas attiré l’attention mais lorsque j’ai vu la signature à la fin de l’article, je me suis dit, allons bon ! C’était rédigé par Hasan Eken. Vous vous souvenez, le premier directeur de thèse de Berat Albayrak, qui fut changé. Il est donc de Derik aussi.

 

■ J’ai regardé où serait le Prof. Dr. Hasan Eken aujourd’hui. Il est devenu le conseiller en chef de Kılıçdaroğlu [secrétaire général du Parti républicain du peuple – CHP]. C’est-à-dire que le professeur qui demandait une thèse conforme à la procédure, est aujourd’hui conseiller de Kılıçdaroğlu… Et la professeure qui a rédigé la thèse de Berat Albayrak à sa place est aujourd’hui à la direction de TWF et à la tête de la bourse.

 

■ Je vois aussi, que Berat et son frère Serhat Albayrak ont obtenu leur titre de “Dr” au même endroit. Leurs directeurs de thèse sont tous les deux de Derik. L’une est deuxième nom après Erdogan au TWF, l’autre conseiller de Kılıçdaroğlu. Note : C’est encore Erişah Arıcan qui a supervisé en arrière plan la thèse de Serhat Albayrak. Je vais publier les documents ci-dessous.

albayrak

 

■ Erhan Eroğlu enseignant de l’Université de Kadir Has, contribue au fait que Erişah Arıcan devienne la directrice de thèse de Berat Albayrak. “Avec Erişah tu seras Dr en un an, Dr. Berat Albayrak” et il ajoute que Serhat Albayrak est devenu Dr, lui aussi, avec le soutien de Erişah. Lien

 

■ Erhan Eroğlu, alors enseignant à l’Université de Kadir Has, envoie à son élève Berat Albayrak, les questions de l’examen. “Inch’Allah tu passeras cette fois” dit-il, et ajoute une note à la fin de son courriel “que ça reste entre nous, que même nos plus proches ne le sache”. Lien

 

■ Ensuite, Erhan Eroğlu qui aide Monsieur Berat pour son doctorat, et donne même les question lorsque c’est nécessaire, a aussi des demandes. Par exemple, il a un rêve, c’est de devenir pilote. Son voeu est exaucé. Il est embauché, oui oui. Lien

Dans un des mails, Erhan Eroğlu dit à Berat Albayrak : “Je suis allée au rendez-vous grâce à  votre intervention. Mais comme je n’ai jamais vu de cockpit, je n’ai pas très bien réussi le test de simulation”

■ Bon, revenons à Erişah Arıcan. Celle qui fut la directrice de thèse du ministre de Finances, qui a signé l’effondrement économique du pays, mais aussi de Murat Uysal, directeur de la Banque centrale de la République de Turquie (TCMB), qui fut relevé de ses fonctions le 7 novembre 2020. Elle a rédigé la thèse d’Albayrak elle-même, quant à la thèse de Uysal, elle s’est avérée être un plagiat. Pourtant, Erişah fait toujours autorité dans l’économie.

 

■ En fait, ce n’est pas très important, mais comme elle dissimule avec insistance, ça éveille ma curiosité. Où a-t-elle fait sa licence Erişah Arıcan? Vous ne le trouvez pas non plus ? On m’a informé par message privé, que son nom de naissance est Abdurrahimoğlu. Mais ce ne fut pas suffisant pour avancer.

Quelques jours plus tard, nous découvrons avec Metin, que Erişah Arıcan dissimule son passé universitaire car elle aurait obtenu son diplôme par… correspondance…

Le 1 décembre 2020, Metin Cihan reprend le fil…

■ Trois universitaires rédigent la thèse d’un étudiant, et, en contrepartie, reçoivent des cadeaux. Désormais, vous connaissez Erişah Arıcan. Elle dirige la bourse et le TFW. Les deux autres, Batu Tunay et Güçlü Okay sont actuellement parmi les cadres universitaires de l’Ecole supérieure “École de la banque et de l’assurance”, de l’Université de Marmara. Images courriels

 

■ Ce sera peut être un peu hors sujet, mais… Tous les mois, de l’argent qui sort des poches de nous tous, rentre dans la poche de Erişah Arıcan. Ils ont appelé ça “Droit à la sérénité”. La direction de la Borsa Istanbul, a défini elle-même la somme mensuelle ; 24.000 livres turques. [environ 2500€]

bourse turquie

Décision du 14.04.2020, sur les versements des mensualités “Droit à la sérénité”, pour la directrice de la bourse, 24.000 TL et pour les membres du Conseil d’administration 18.000 TL

Le 2 décembre, ça continue.

■ L’information est arrivée. J’ai recoupé avec la boîte courriel, et confirmé. Tenez-vous bien :
Il a donné des cours à l’Université de Marmara : “Comment écrire une thèse”. Coordinatrice : Erişah Arıcan. Le cours fut donné par : Beray Albayrak.

Erişah Arıcan, “je vous envoie la liste des numéro d’identité de tous étudiantEs qui ont participé au cours jusqu’à ce jour”. [Kedistan : Envoyer les numéros d’identité à un prof !?]

Metin Cihan ne lâche pas, nous sommes le 3 décembre.

■ Nous accueillons dans la série, Fahrettin Altun*. Juste le lendemain du jour où ils ont demandé 10 livres turques aux concitoyens, pour la campagne de solidarité “Biz bize yeteriz” (nous nous suffisons à nous-mêmes), [afin de combler les caisses pour la lutte contre la pandémie], sur la proposition de Erişah Arıcan, ils ont décidé d’ajouter aux autres salaires, le “Droit à la sérénité”, pour la directrice de la bourse, 24.000 TL et pour les membres du Conseil d’administration 18.000 TL, …et le droit d’exonération.

Petit éclaircissement :

Fahrettin Altun est à la tête de la Direction de la communication de la Présidence de la République de la Turquie, fondée le 24 juillet 2018, et dont la mission est : “Établir des relations profondes et multilatérales avec les opinions publiques, les décideurs et les médias nationaux et internationaux ; assurer une représentation qualifiée de la Turquie dans tous les domaines en appliquant tous les outils et méthodes de communication, et “renforcer la marque Turquie” en conséquence”.

Les chaînes TRT mais aussi Anadolu Agency (AA), “voix de son maître”, que nos chers médias francophones relayent sans état d’âme, sont toutes liées à cette jeune “institution”. Et c’est celle-ci qui délivre les cartes de presse turques.

Rien d’étonnant que les fameux trolls salariés du régime, soient sous les ordres de la même maison…

Bien sûr, on ne laisse pas Metin tranquille…

… ■ Je crois qu’ils essayent de hacker mon compte. J’ai des avertissement de sécurité. Si en essayant de protéger mon compte, je perds tout, ne m’en voulez pas. Mais il ne faut pas exagérer non plus. J’irai boire un verre d’eau, et je reviendrai avec un nouveau compte. Quoi qu’il arrive, je vais continuer à écrire. Connaitre les vérités, est le droit de toutes et tous.

… ■ C’est bon. Il me semble qu’il n’y a pas de problèmes. J’ai augmenté la sécurité du compte, mais ça peut m’arriver aussi hein. En même temps je ne m’en fais pas trop… Bref, ça a fait quelque chose comme une coupure de pub, je suis désolé.

Le 8 décembre

Metin explique comment il fut titillé et a commencé à mettre le doigt dans ce sujet, et comment il procède, recherche à recouper les informations qu’il trouve dans les mails, par d’autres sources et témoignages… Il ajoute “en fait, je suis curieux, je cherche, j’enquête, je trouve, je partage. Je pense que tout le monde a le droit de tout savoir. Mon ‘secret’ c’est ça 🙂 Par ailleurs, lorsque j’observe les contorsions communicatoires du Directeur de communication Fahrettin Altun, qui essaye de dépêcher des réponses depuis le bâtiment à 25 étages et de la maison sur la rive du Bosphore, par l’intermédiaires de trolls salariés, je m’amuse.”

Metin partage ensuite les statistiques de Twitter. En effet le fil de discussion a été vu près de 6 millions de fois. Metin souligne que, malgré le fait que Prof. Hasan Eken, le premier directeur de thèse de Berat Albayrak, remplacé à la demande de ce dernier, par Erişah Arıcan, a bien confirmé que les choses s’étaient passées exactement comme on l’a suivi, clairement à travers les mails échangé, les médias n’osent pourtant pas en produire de l’information, et aucun procureur, ouvrir une enquête.

Metin Cihan

Il s’adresse dans un tweet directement à Fetullah Altun : 

■ Comme Erişah Arıcan n’est pas utilisatrice de Twitter, j’ai posé la question directement à Fetullah Altun, membre du Conseil d’administration de la bourse.  Vous avez donc pris la décision de vous payer ; salaire + 18.000 LT de “droit à la sérénité” mensuel + voiture de fonction + tous les frais, et ce accompagné d’une exonération fiscale intégrale ?… Et la directrice est Erişah Arıcan elle-même ?

■ J’ajoute ici, le document de la décision @fahrettinaltun, pour que vous vous enfonciez encore plus dans le silence… Regardez, au mois d’avril alors que tout le peuple se contorsionne sous la pandémie, comment vous avez fait une réunion pour vous offrir des tels privilèges. Quand est-ce que vous allez être rassasiés ? Lien document

■ Ne pensez pas que je reçois des dossiers… Je passais l’aspirateur et j’y ai pensé tout à coup, j’ai écrit sur google “Bourse Istanbul procès-verbal conseil d’administration”. C’est tout. Essaye et vois… Lien + Lien archive au cas où le document disparaitrait…

■ Là, les médias commencent à parler. Le député CHP, Özgür Özel montre le document et explique les détails lors d’une conférence de presse. Le sujet va enfin au delà des réseaux sociaux.

■ Fahrettin Altun déclare qu’il reçoit de la Bourse d’Istanbul, des  versements de “droit à la sérénité” depuis deux ans, mais qu’il utilise cet argent pour la charité et des bienfaisances.

Metin poursuit :

■ Comme il a été question des revenus qui entrent dans le foyer de Fahrettin Altun, inévitablement il a été question des revenus de son épouse Fatmanur Altun, membre indépendante du Conseil d’administration de la compagnie aérienne THY. Ces membres perçoivent des salaires mensuels + une prime tous les trois mois, et aussi exonération totale. J’ai partagé le document de la décision.

 

■ Fatmanur Altun déclare qu’elle est membre “indépendante” et qu’elle ne perçoit pas de revenu. Mais le rapport d’activité et les politiques du THY ne disent pas cela. Je trouve aussi, qu’en 2019, le THY a payé pour les membres du conseil d’administration, le directeur et ses adjoints, 25.224.200 LT (équivalent 2.656.466€). Source le site de THY.

Suite à tout cela…

Les autorités du THY, font une déclaration pour annoncer que Fatmanur Altun a renoncé à ces revenus. Metin Cihan le partage. Mais…

■ J’apprends par des messages privés que je reçois, que Madame Altun jouissait bel et bien de ces versements jusqu’à ce jour. Je demande donc, à quelle date a-t-elle renoncé à ces revenus. Aucune réponse.

Metin insiste :

■ Comme Fatmanur Altun m’a bloqué sur Twitter, je ne peux pas demander moi-même. Demandez lui s’il vous plait.

fatmanur altun

Une pluie de tweets étiquetés de son nom sont publiés, en répétant la même question…

Aujourd’hui, Fatmanur Altun, “offusquée” réagit sur son compte Twitter, avec une publication plutôt antipathique, polarisante et présomptueuse :

“J’ai vu encore une fois, que ceux qui, s’ils étaient dans les conditions similaires, se pavaneraient comme Crésus, trouvent que nos milieux ne méritent rien. Même ma déclaration de renonciation au salaire n’a pas diminué leur haine. Ceux-là, sont des personnes qui, lorsqu’on donne la main, veulent le bras, aveugles à leurs propres défauts, jalouses et indécentes.”

Un de ses fans lui conseille : “A votre place, je me vêtirais d’une fourrure très chère et je les rendrais encore plus dingues”. Et Fatmanur lui répond d’une joyeuse émogie…

On va arrêter là !

Parce qu’il est temps de publier cet article. Pendant qu’on le rédigeait, les informations de Metin se poursuivaient. En Turquie, toutes les personnes appartenant à la caste présidentielle qui administre le pays sont liées les unes aux autres, tout est enchevêtré. Comme vous le constatez, dès qu’on enfonce une porte, les révélations font toujours apparaitre une nouvelle porte à pousser…

Décidément, la boite aux courriels de Berat Albayrak est une mine inestimable pour dénicher des trésors de malversations, corruptions, détournements… Et c’était le ministre de l’économie.

Ainsi donc vont les économies, le fonctionnement de la Turquie et les sérénissimes qui s’en occupent. Tous Dr, toutes Dr… Du président aux ministres, les diplômes en chocolat trônent sur les étagères. Il est vrai que depuis que le président s’est fâché avec son ami Gülen, la matière grise, fut-elle de confrérie, a un peu fondu dans les rangs de l’administration d’état. Ce qui est remarquable également, c’est ce fonctionnement de cartel, bien mis en lumière ici. Et, n’en doutons pas, des poursuites seront engagées contre… les lanceurs/ceuses d’alerte.

Connaissez-vous Erişah Arıcan ? Maintenant oui, un peu.

Finalement, il y en a combien comme ça dans l’appareil d’état ? On ne peut pas les connaître tous-tes.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.