Français | Türkçe | English

Une belle rencontre avec Raphaële Lannadère, à travers une chanson, jaillie des profondeurs du cœur…

Tout a commencé avec un message. Il venait de Raphaële Lannadère, de son nom de scène “L”, auteure compositrice et interprète française. L partageait avec nous les paroles d’une chanson qu’elle venait de composer. Femmes, Vie, Liberté !

Mais quelle chanson ! Un hommage aux femmes kurdes et à leur lutte, l’esprit de Sakine Cansız quasi palpable planant sur les montagnes, mais aussi sur nos villes, en effaçant en quelques accords, toutes les distances… Nous, les femmes, ne  sommes-nous pas toutes, avec nos compagnons de route, en communion, au delà des frontières ?

“Pour cette chanson, qui a une grande importance à mes yeux, je souhaite un clip avec les œuvres de Zehra Doğan me dit-elle. Grand moment d’émotion ! Alors je réponds tout de suite.

Au téléphone, de sa voix douce, elle m’explique à quel point elle est touchée par la lutte des femmes kurdes, avec un respect et une affection sincère, un sentiment de sororité, bien loin de l’admiration hollywoodienne pour les combattantes qu’on rencontre très souvent dans le monde occidental, et les images de mode déversées sur les médias… Elle dit aussi être admirative du pinceau de Zehra Doğan. C’est très émouvant de voir, en tant que femme avant tout, et artiste bien sûr, à quel point elle entend et comprend son témoignage. Son souhait d’offrir dans un clip qu’elle imagine pour Femmes, Vie, Liberté !, le propos pictural de Zehra, illustrant la voix et les paroles de Raphaële, dont le visage sera absent, prend sens et se comprend…

Puis nous nous sommes rencontrées “en vrai”, à l’occasion du festival des littératures “Atlantide, Les Mots du Monde” à Nantes, où Zehra, qui devait présenter son livre “Nous aurons aussi de beaux jours”, paru aux Editions des femmes, fut malheureusement une des invitéEs absentEs. Saleté de pandémie… Je serre alors L dans mes bras, virtuels, Corona oblige,  pour Zehra et moi-même, mais aussi pour vous toutes qui, j’en suis certaine, aimerez cette chanson.

Voici encore un entrelas de chemins de femmes, qui, à travers l’art, réunissent leur force pour embellir le monde…

Louis Aragon écrivait dans Le Roman inachevé, “De la femme vient la lumière. Et le soir comme le matin. Autour d’elle tout s’organise”. Femmes, Vie, Liberté ! est une invitation pour attraper en vol ce rayon lucide et flamboyant.

Aujourd’hui 8 septembre, L a publié sur les réseaux sociaux le fruit de ce travail avec le message suivant :

J’ai écrit Femmes, Vie, Liberté ! en plusieurs fois. Le premier bout du texte date du début de la guerre en Syrie.
J’avais été bouleversée par le combat des femmes du Kurdistan contre Daesh, contre l’oppression qu’elles subissent des hommes et du patriarcat, mais surtout, par leur engagement fédérateur, émancipateur, plein de courage et de lumière pour la liberté, et par leur extraordinaire sororité. Dans leurs leurs voix, et bien au delà des frontières du Qandil, il y a, en effet, un espoir vivant et farouche de justice pour les femmes du monde entier.
La chanson terminée, j’ai cherché quelles images pourraient rendre palpable leur combat. Et j’ai fini par tomber raide d’amour pour les œuvres de Zehra Doğan.
Je lui ai écrit, sans savoir si elle me répondrait jamais, mais, hasard merveilleux, elle m’a fait signe, mise en contact avec son amie et agente Naz Oke, et surtout, elle a accepté de me prêter ses œuvres pour habiller ma chanson.
C’est donc avec un immense honneur que je vous la livre. Le clip est une mini-retrospective de tableaux, collages, et dessins de Zehra, réalisés de 2016 à 2020, dans les prisons de Mardin, Diyarbakır, et Tarsus, ainsi qu’en clandestinité, ou exil.
J’espère que vous les aimerez !
L

raphaele lannadereCette artiste, avec son style bien à elle, ses textes aussi poétiques que réalistes, et sa voix limpide, occupe depuis plusieurs années, une place à part dans la musique française.

Au début de son parcours musical, sa façon de chanter est marquée par les polyphonies tsiganes, corses, bulgares, le gospel et le fado. Ensuite elle reprend les classiques de la chanson française, comme Édith Piaf, Léo Ferré, Jacques Brel, Barbara. Au fil du temps, L affine son style, invite le public dans son univers intimiste et généreux. Raphaële chante avec d’autres artistes comme le Brésilien Ricardo Tete et Teófilo Chantre. Elle écrit également des paroles pour d’autres artistes.

Sa dernière création “Paysages” dans lequel se trouve le titre Femmes, Vie, Liberté ! est précédée de quatre albums. Un EP de 6 titres, “Premières Lettres” parait en 2008 et gagne rapidement les ondes. En 2011 son premier album “Initiale”, trouve un accueil très enthousiaste et lui vaudra la Une de Télérama. Toujours en 2011 suivent les récompenses : elle reçoit le deuxième prix Barbara, et le prix Félix-Leclerc de la chanson. Son deuxième album “L” sort en 2015, c’est un hommage au parfum électro à Lhasa. En 2018, arrive l’album “Chansons”. sur lequel L est accompagnée au piano, harpe et cordes. Elle y évoque notamment, dans la chanson Orlando, la fusillade du 12 juin 2016 dans le “Pulse”, boîte de nuit orlandoise LGBTQI. Pauline Jardel et Ludovic Vieuille réalisent le documentaire L, sur son île, consacré à la naissance de cet album.

Et voilà, “Paysages” sortira le 6 novembre prochain. En attendant, savourez cette chanson qui s’inspire du magnifique et fier slogan des femmes kurdes, qui résonne aujourd’hui sur les cinq continents.

“Jin, Jîyan, Azadî ! ”
“Femmes, Vie, Liberté !”
❤️  💛  💚  💜

Femmes, vie, liberté !
Dans le fleuve Munzur je ne me jetterai pas
Il a rougi déjà du sang fier de nos mères
Dans ses eaux leur amour s’est changé en prière
Je ne trahirai pas ce que murmurent les pierres
Femmes, vie, liberté !
Écoute le Qandil, scander le nom de Sakine
Entends le temps qui file vers notre liberté
Écoute le Qandil, chanter, écoute le Qandil, chanter
Sur les terres du Sinjar aux dunes désertiques
Nous avançons en arme comme des amazones
Et les hommes paniquent dès que nos chants raisonnent
Nos rires soleilleux leur font peur plus que Dieu
Femmes, vie, liberté !
Écoute le Qandil, scander le nom de Sakine
Entends le temps qui file vers notre liberté
Écoute le Qandil, chanter, écoute le Qandil, chanter

Vous pouvez suivre L sur You Tube, Facebook, Instagram


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.