Qui a dit que l’anarchisme était une langue morte ?

Pourtant elle s’écrit, s’approfondit, s’échange, commente, décrit, analyse et se conjugue en actions. Plus vivante que jamais, elle hèle d’une rive à l’autre de chemins de traverses, et pense et repense toujours  le monde. Résumer l’anarchisme à des acronymes anti-flics, à une nostalgie de Ferré  ou des slogans rageurs scandés dans des réunions de “bakounines anonymes”, à ses “en tant qu’anarchistes…” ou à ses groupes, tendances ou regroupements militants, serait trahir tout ce que cette pensée a donné à l’histoire, et tout ce que la vie lui doit, non d’espérances, mais de pratiques sociales et politiques en marche.

Il n’y a rien de plus utile pour une pensée vivante que de la confronter au réel et de la remettre en permanence sur le métier. Et l’écrit, le partage des écrits, l’analyse, y contribue.

De tout temps dans l’histoire de l’anarchisme, l’écrit et le débat ont existé, en son sein même, et avec le marxisme, entre autres.

anarchisme

Tout ce qui peut perpétuer cela est donc bienvenu, comme ce numéro 1 de Chroniques Noir & Rouge, une revue critique, fille elle-même des anciennes Chroniques libertaires ou de CPCA des années 70.

L’intention est de parler des livres en général et de ceux des éditions libertaires en particulier. Citons L’Atelier de création libertaire, Libertalia, Nada, l’Echappée, Acratie, et les Editions libertaires.

Les initiatrices/teurs écrivent : “… Le livre demeure une source où l’on aime s’abreuver et partager… Lire donc, avec plaisir, comme une activité qui bouleverse, porte le fer, et qui, finalement, nous fait descendre dans la rue !…”.

Et n’oublions pas le réseau des librairies, bibliothèques, antennes et radios libertaires locales, dont un recensement reste à faire…

Au sommaire de ce premier numéro de Chroniques Rouge & Noir :

  • L’“HÉRODOTE DE LA CNT” : JOSÉ PEIRATS ET “LA CNT DANS LA RÉVOLUTION ESPAGNOLE”
  • L’ANARCHOSYNDICALISME DÉFINI PAR JOSÉ PEIRATS
  • KIVA MAIDANIK : UN ÉCRIVAIN SOVIÉTIQUE DE LA GUERRE D’ESPAGNE
  • WILLIAM GODWIN : UN ÉCRIVAIN À L’ATELIER DE CRÉATION LIBERTAIRE
  • FILS DE VOLEUR UN ROMAN DE L’ÉCRIVAIN CHILIEN MANUEL ROJAS
  • LE MIROIR DES PASSIONS TRISTES
  • CHRONIQUE DE LA FIN ANNONCÉE DE NOTRE MONDE
  • L’HOMME SANS HORIZON
  • PUNK IS NOT DEAD
  • NOTES DE LECTURE,
    dont un article sur le livre de Zehra Doğan signé Pierre Bance sous le titre,  “Lettres de prison”

 

CHRONIQUES NOIR & ROUGE
Revue de critique bibliographique du mouvement libertaire

n° 1 – 4 euros
Diffusion : Association Noir et Rouge
75 avenue de Flandre, 75019 PARIS
Courriel : ed.noiretrouge@gmail.com


Image à la Une avec Maman

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.