A l’intention de celleux qui voient encore la Turquie comme une destination de vacances, j’ai hésité entre deux à propos : neige ou droits humains ?


Français | English | Italiano

Oui, ignorer qu’il neige bien en hiver en Turquie, c’est faire plus que de l’orientalisme à son sujet, et même avoir raté deux superbes films de notre cinéma : Yol, (La Permission, de Yılmaz Güney et Şerif Gören. Le film, sorti en 1982 a remporté la Palme d’or au Festival de Cannes) et Uzak, (de Nuri Bilge Ceylan, lui aussi primé à Cannes en France). Profitez-en donc pour les revoir, vous saurez de quoi je parle.

Mais notre Reis a eu l’occasion de commenter déjà à propos de la neige, et je serai donc brève là dessus.

La moitié du pays dans sa partie Est et Nord a donné des vacances aux enfants des écoles, vu les chutes en abondance. Et, à Bahçesaray, dans la province de Van, les 4 et 5 février, plus de 40 personnes ont laissé leur vie dans une avalanche, donnant encore au Tayyip l’occasion, comme pour le tremblement de terre, d’inviter la Turquie à interpréter les épreuves que Dieu lui envoie comme une nécessité de s’unir autour de sa politique guerrière… Il y a des jours où on préfèrerait la neige sur l’écran de télé aussi.

Mais, ce qui m’a intéressé, justement, c’est qu’aux yeux du rapport sur les droits humains et la Turquie en 2019, elle ne s’en sort pas blanche comme neige.

Se procurer et lire le rapport de l’İDH (Association des droits de l’homme en Turquie) ne peut bien sûr se faire qu’en lisant autre chose que la presse du régime. Et c’est donc sur la petite fourmi que je me suis renseignée.

Le rapport a été préparé par l’antenne İDH de Diyarbakır.
Je fais donc lecture de “propagande terroriste”, en vous communiquant ce contenu, intitulé “Rapport sur les violations des droits de l’homme de 2019”.

Je lis en préambule : “Pour l’année 2019, des violations de frontières de pays et des opérations militaires transfrontalières, des menaces politiques à la liberté d’expression et d’association et des interventions physiques ont été constatées massivement; violations de nombreuses questions telles que le droit à la vie, avec torture et mauvais traitements ; violations dans les prisons, violence contre les femmes, les interdictions et les interventions violentes sur le droit de réunion et de manifestation, la liberté de pensée et d’expression, les problèmes concernant l’indépendance judiciaire, la liberté de la presse, les pertes de droits économiques et sociaux. Ce fut une année faste de violations de droits en constante augmentation”.

Alors, arrivé là, soit on se dit que “comme toujours, là où les Kurdes enquêtent, ils le font pour exercer leur propagande terroriste” et on tourne la page, soit on constate que, Kurdes ou pas, ils/elles décrivent une réalité incontestable que je ne connais que trop bien.

Ils peuvent bien déclencher une avalanche d’injures contre ces constatations, ils n’en auront jamais assez pour ensevelir ces vérités quotidiennes de la Turquie. Et, bien que les politiciens kémalistes rajoutent par dessus le large bonnet à poils du leader dans le formol, pour cacher ce qui dépasse, toutes ces violations s’accumulent.

Justice

Je poursuis :
” … Le pouvoir judiciaire est devenu l’outil le plus important et le plus facile à utiliser pour mettre en œuvre les politiques oppressives et centralisatrices du pouvoir. La décision de la Cour Européenne relative à la violation de droits dans la requête pour Osman Kavala et les violations qu’elle a constatées, comme dans le dossier Selahattin Demirtaş, les moyens et méthodes utilisés par les tribunaux et les unités judiciaires pour ne pas rendre une ordonnance de libération montrent clairement où en est le pouvoir judiciaire. Au cours de cette période, les oppressions et arrestations, les procès et les sanctions infligées aux défenseurs des droits humains ont atteint le plus haut niveau…”

EluEs

… La nomination des administrateurs des municipalités du Parti démocratique populaire (HDP) après les élections locales du 31 mars est un autre cas important dans lequel la démocratie et les libertés sont gravement atteintes.

Il s’agit d’une pratique illégitime contre le droit de voter et d’être élu et qui n’est pas compatible avec la loi. C’est une violation des droits humains de millions d’électeurs. Des candidats élus n’ont pas reçu leurs mandats et des administrateurs ont été nommés, d’autres ont été révoqués après avoir reçu leurs mandats, et ces maires ont été illégalement arrêtés.

Torture et emprisonnements

… Le rapport souligne également que la torture et les mauvais traitements continuent d’exister de manière généralisée et systématique, et également en dehors des centres de détention.

Un autre domaine où la torture est devenue courante et systématique a été mentionné, les prisons, et il a été noté que le nombre de détenus malades augmente de jour en jour. Selon les données déterminées par la HRA, il y a un total de 458 prisonniers malades, dont des cas très lourds en prison…
Dois-je continuer ?

Ce n’est donc pas la neige qui doit vous dissuader de rêver du soleil de Turquie, mais bien son régime et la violation constante des droits humains dont vous vous rendriez complices en choisissant la bronzette en hôtel, ou, pour les avertiEs, le ski.

Vous pouvez accéder au rapport complet en turc ICI .

 


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Potete utilizzare e condividere gli articoli e le traduzioni di Kedistan precisando la fonte e aggiungendo un link, al fine di rispettare il lavoro di autori/autrici e traduttori/traduttrici. Grazie