La police prête serment : “Vengeance, vengeance, vengeance”

police serment

Le 29 décembre dernier, une vidéo qui aurait été enregistrée le 24 mars 2017, dans une école de police (inconnue à ce jour), a commencé à circuler sur les médias sociaux. La vidéo montre une cérémonie de fin de formation lors de laquelle des policiers prêtent serment.


Français | English

“Répète ce que je dis à voix haute :
Bismillahirrahmanirrahim [Au nom d’Allah clément et miséricordieux] que cela soit serment à Allah, qui fait exister chaque chose, qui remplit les coeur de l’esprit de la foi, au Coran, aux prophètes, au drapeau, à l’arme. Que mes martyrs dorment sereins, que mes vétérans soient assurés. Que cela soit vengeance, vengeance, vengeance. Si on oublie, que notre sang se sèche, notre sang se sèche, notre sang se sèche. Que Allah protège le turc, que Allah protège le turc. Amen, amen, amen.”

Ce serment, dont les paroles ne sont pas celles du serment officiel, a provoqué de vives réactions dans l’opinion publique, y compris de la part d’une partie des policiers.

En effet, les paroles officielles du serment de la Police sont : “Je prête serment, sur mon intégrité et mon honneur que je resterai fidèle à la constitution de la République de la Turquie ; aux principes et réformes d’Atatürk, au nationalisme turc cité dans la Constitution ; que j’appliquerai les Lois de la République de la Turquie, en étant au service de la Nation, en restant impartial, et fidèle aux principes d’égalité ; que j’adopterai les valeurs nationales, morales, humaines et culturelles de la Nation turque, et que je travaillerai pour les faire progresser ; qu’en connaissant mes devoirs et responsabilités envers la République de la Turquie, qui est un Etat de Droit laïc, démocratique et national, basé sur les Droits humains et les principes fondamentaux de la Constitution, je me comporterai en adéquation.” 

Ce n’est pas mieux me direz-vous, mais bon…

Suite aux réactions, l’Académie a “informé avec respect” l’opinion publique, par une déclaration qui précise qu’à ce sujet, “grâce à l’autorité du ministère, les constats ont été faits, les procédures nécessaires ont été entamées, et les mesures administratives ont été prises.”

D’ailleurs, le 7 janvier 2020, Ali Kenanoğlu, du HDP, Parti démocratique des peuples, député d’Istanbul, a porté le sujet à l’Assemblée Nationale, et déposé une motion avec un certain nombre de questions destinées au ministre de l’intérieur Süleyman Soylu :

  1. De qui la police se vengerait-elle ? Ce serment est prononcé contre qui ?
  2. Où ce serment a-t-il été prononcé ?
  3. Pensez-vous que les policiers qui prêtent ce serment développeraient des comportements belliqueux en intervenant lors de manifestations sociales ?
  4. Une enquête a-t-elle été ouverte à l’encontre de ceux qui ont fait prêter ce serment ? Si oui, quel fut le résultat ?

Ali Kenanoğlu s’explique, “Ces images horripilantes vues sur les réseaux sociaux ont crée une grande indignation auprès de l’opinion publique. Que sont cette haine et cette ambition de vengeance ? Qui est l’ennemi ? On va se venger de qui ? Des policiers qui ont le devoir d’agir dans le cadre des lois, se vengeront de qui, et pourquoi ? Le fait de voir les policiers entrevoir leur devoir, avec de tels sentiments de vengeance, nous pousse à questionner si ces policiers seront des protecteurs des lois ou des hors-la-loi”.

Et rebelote, juste le lendemain de la question de Ali Kenanoğlu, le 8 janvier 2020, une très belle cérémonie digne des parades SS, fut publiée avec fierté par plusieurs comptes de politiciens AKP, ou de leurs supporters.

Nous préfèrons partager la publication dénonciatrice publiée par Riseup4Rojava… Vous pourriez voir la même vidéo sur le compte de Melih Gökçek, l’ancien maire d’Ankara. Forcément, ce serment fut prononcé à Ankara, dans sa ville, la ville dont il a perdu la mairie. Ce qui ne l’empêche pas d’écrire en majuscules (qu’avec des majuscules) : “CETTE CEREMONIE EST LE PREMIER RASSEMBLEMENT QUI SE REALISE DANS LE PLUS GRAND CENTRE DE CONGRES DE TURQUIE (5000 PERSONNES), QUI FUT D’AILLEURS CONSTRUIT SOUS MON MANDAT. CEREMONIE DE SERMON. ELLE DONNE LA CHAIR DE POULE. NOUS EN SOMMES FIERS.”

Et voilà la traduction de la vidéo qui suit. Une version un peu plus soft celle-ci… On ne se vengerait presque plus.

– Pour promesse à la grande Nation turque, Attention !
[Les policiers répètent] – Que cela soit serment à Allah, au Coran, au drapeau, à l’arme. Que mes martyres et vétérans soient assurés. Que l’ezan [l’appel à la prière] ne cesse pas, le drapeau ne se baisse pas, les martyrs ne meurt pas, la Patrie ne se divise pas, Que cela soit serment, que cela soit serment, que cela soit serment.
– Que votre serment soit célébré, votre chemin et votre destin soient ouverts.”

Finalement, ce n’est pas tout à fait nouveau…

Vous pouvez lire aussi l’article très complet d’Etienne Copeau publié sur Susam Sokak, à propos du serment des unités spéciales en Turquie. Dieu est à nos côtés! Le serment des unités spéciales

Ou encore, C’est pour mieux te massacrer mon enfant, article concernant les serments dans les écoles, publié lors de l’opération militaire dite “Rameau d’olivier” menée en 2018 à Afrin, par l’armée turque.

Si on en croit des commentateurs politiques européens, des sociologues, des “spécialistes médiatisés”, qui glosent sur la montée de l’objet “populisme”, dont ils/elles ne parviennent qu’à définir des contours controversés, ces “populismes” apporteraient avec eux la demande de pouvoirs forts, de théocraties, de démocratures ou de dictatures prônant pourtant le néo-libéralisme, et l’acharnement à défendre les Etats-nations en crise.

De ce que l’on en constate, cela passe par une radicalisation de l’ordre et de son maintien un peu partout contre les mouvements sociaux.

En un mot, les fascismes se referaient une beauté. Visiblement, la boîte à maquillage recèle pourtant bien des traditions et des scories d’histoire.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Lila Montana
REDACTION | Journaliste
Voyageuse, photographe, journaliste.
Libertaire, féministe, activiste têtue et déterminée.
Lila Montana

REDACTION | Journaliste Voyageuse, photographe, journaliste. Libertaire, féministe, activiste têtue et déterminée.

    Related posts