“Le dossier Plogoff”, documenter et archiver les luttes

plogoff

Devant l’urgence à sauver Hasankeyf, devant le silence paradoxal auquel font face les combats environnementaux et parce qu’il est essentiel de se réapproprier l’histoire de nos luttes en partageant et fabriquant l’archive, il faut relayer Le dossier Plogoff, réalisé par François Jacquemain en 1980 et dépoussiéré par Synaps Collectif Audiovisuel en 2017.

Plogoff, l’histoire d’une centrale nucléaire que l’état français et EDF voulaient construire en Bretagne, tout à l’ouest du Finistère. Contre laquelle se sont battus des gens qui jusqu’ici croyaient en l’état et en la démocratie. Et qui face aux déferlantes de forces de l’ordre jusque dans les écoles de la pointe du Raz ont inventé leur résistance et mené une lutte victorieuse. Dans les manifestations ou sur la lande du Cap, dans les rues de Quimper ou sur les barricades, le film part à la rencontre des habitant.es, et leurs gestes, leurs mots enjambent quelques décennies pour venir nous offrir une indispensable caisse de résonance aux luttes actuelles contre tous les saccages environnementaux.”

Qui fait écho à toutes les zones qu’il reste à défendre.

“Nous sommes des gens que l’on ne déracine pas. Ça fait des millénaires que nous vivons comme ça.”

plogoffDans cette lutte, des femmes. Qui tricotent dans le car qui les emmène à la préfecture et imaginent les formes que prendra la lutte contre l’occupant. Elles sont majoritaires au sein du comité de défense et se relaient pour assurer la permanence devant les gardes mobiles. Elles témoignent des violences des forces de l’ordre, “des sauvages avec la bave à la bouche” et assènent qu’ « il faut se battre contre l’état policier”. Lance-pierre autour du cou, elles assènent : “les femmes ne céderont pas. Elles sont plus résistantes que les hommes et on est décidées à aller jusqu’au bout ».

Et alors que les charges se multiplient contre cette population qui répond à la violence qui lui est faite par une violence qu’elle n’a pas souhaité, que l’état fait intervenir les parachutistes de Mont-de-Marsan tout juste débarqués du Liban, les habitant.es ne lâchent rien : nous ne voulons pas de la centrale, vous êtes des centralisateurs … Un chercheur dit : l’affaire Plogoff révèle un vécu d’apparence de la démocratie. Une femme lance : en France, on a le droit de dire oui mais pas de dire non.

Et une génération plus tard, le collectif Synaps restaure ce film et cette mémoire, pour dépoussiérer aussi l’espoir. Une initiative qui redonne du sens à l’archive et de l’importance à cette lutte trop oubliée d’un paysage en marge. Où l’on s’organise contre un projet qui vise aussi un territoire qui défend sa langue et sa culture.

Le dossier Plogoff, aujourd’hui libre de droits, est sous-titré, entre autres, en breton et en corse. Il raconte la lutte d’un peuple minorisé contre un état et sa justice qui transforme “les meneurs en casseurs”.

Un beau documentaire donc, qui redonne voix aux acteurs et actrices de ce combat. Où Plogoff, toutes proportions gardées, trouve un écho dans les luttes environnementales d’Amérique du Sud, résonne contre les murs du barrage d’Hasankeyf et fait vibrer ce qu’il reste d’espoir dans les zones, toujours plus nombreuses, à défendre coûte que coûte.

Et parce que Plogoff n’est qu’à quelques jets de cailloux de Douarnenez, on vous invite à y retrouver l’équipe de bed.bzh pour la prochaine édition du festival de cinéma, du 17 au 24 août !

On vous encourage aussi vivement à revoir en ligne le beau docu de Valeria Mazzucchi, Motel Hasankeyf, et tous les autres films sur les peuples kurdes ou bretons, les luttes environnementales et les femmes sur ce site qui regorge de trouvailles pour ouvrir grand les yeux sur le monde.

plogoff


 Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.  Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirsiniz. Teşekkürler.  Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.  You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you. • Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Bretagne & Diversité
Partenaire de Kedistan

700 films en accès libre (dont 400 en intégralité), 13 peuples (autochtones, métissés, sans état, en lutte), 10 thématiques, 39 éditions du Festival de Cinéma de Douarnenez et 70 réalisateurs interviewés ! A découvrir, à voir, à lire, à arpenter sans modération !
bed.bzh
Bretagne & Diversité on FacebookBretagne & Diversité on Twitter
Bretagne & Diversité

http://bed.bzh/fr/

Partenaire de Kedistan 700 films en accès libre (dont 400 en intégralité), 13 peuples (autochtones, métissés, sans état, en lutte), 10 thématiques, 39 éditions du Festival de Cinéma de Douarnenez et 70 réalisateurs interviewés ! A découvrir, à voir, à lire, à arpenter sans modération ! bed.bzh

    Related posts