Turquie • Dieu est mort, les voies des urnes sont impénétrables

Erdogan Turquie Elections

En Turquie, ce 27 mai dernier, le “média” Yeni Şafak publiait une vidéo du Reis avec cette manchette : “Le Président de la République, Recep Tayyip Erdoğan, a rompu son jeûne, à l’invitation d’une famille attablée dans la prairie, sur les rives de Zeytinburnu”


Français | English

Ca me fait ch.. de donner de l’audience à ce torchon de propagande, mais bon, ça vaut le détour. Tant pis…

Bien évidemment, les réseaux sociaux de Turquie se sont agités du clavier en bout de tablée…

J’y ai trouvé, dans les plus de 2000 commentaires du tweet, tous les mots qui  venaient sur ma langue, un par un, à quelques exceptions près…

Regardez donc,  et votre imagination se mettra aussi en branle… C’est la Turquie démocratique qui paie le banquet.

“Une famille d’hommes en costards cravates, rompant le jeûne, à Zeytinburnu” dit en premier Jalal Haddad, journaliste.

Puis d’autres commentaires tombent vite en avalanche :

“La mise-en-scène n’est pas encore terminée, ils essayent de planquer femmes et enfants dans les recoins.”

Jalal ajoute avec humour, “Les conversations d’arrière plan sont bien tordues. Quelqu’un demande ‘qui est de la famille ?’. Ils sont salariés comme des ânes, mais sont incapables d’être efficaces.”

“Bah, la pauvre tante, ils l’amènent manu militari mais elle s’installe à part.”
“Une fois le protocole installé, il n’y a plus de place pour la famille qui invite.”
“La nourriture est apportée exprès. Même le pain est emballé.”
“Oh, oh, mes yeux saignent”
“Herbe et gâteaux. Après avoir mangé, ils se rouleront dedans aussi. Voilà les plaisirs du Ramadan en Turquie.”
“J’ai comme une impression qu’ils ont d’abord mangé la famille.”
“La famille est téléchargée petit à petit.”
“Les habitants de Zeytinburnu sont des gens très sélects, même quand ils pique-niquent, ils y vont en costards.”
“Super famille ! Je me demande si ces conseillers n’agissent pas pour les finir. Jamais il n’y a eu un travail de RP aussi mauvais.”
“10 heures avant le repas, les agents de renseignement au taf dans le parc, pour sélectionner une famille.”
“Famille d’hommes en costard. De toutes façons à Zeytinburnu, nous rompons le jeûne sur l’herbe ‘en famille’, toujours en cravate et en laissant les femmes à la maison.”
“Couple gay, marié en Hollande, n’a eu que des garçons. C’est une famille. Faut pas trop papoter.”
“Mitose ?”
“Ils ont du se dire, ‘comme on mange la part du peuple, faisons le donc autrement’.”
“Je ne trouve rien à ajouter après les commentaires ci-dessus. Tout est nul ; le scénario, les acteurs, la scène, les figurants…”
“J’ai bien aimé l’indifférence de la famille installée derrière.”
“J’ai vraiment pitié des gens qui croient à tout cela. Dans la religion, il n’y a pas de démonstration.”
“Bon bon, allez on vous a crus. Arrêtez de vous faire souffrir, et de nous torturer.”
“Ce serait bien qu’ils aillent sur la planète Mars pour rompre leur jeûne. Nos frères martiens seraient heureux.”
“Encore une fois les micros sont restés allumés. Je n’ai pas aimé cette production.”
“Pour donner un air de tableau de Bob Ross, auraient-ils ajouté quelques visages d’enfant heureux ?”
“Ils sont tellement habitués à s’empiffrer, la famille est out”
“Quel leader proche du peuple ! Peut être que le peuple le rejoindra un moment…”
“Ah, ahhh ! S’ils n’existaient pas, qui nous ferait rire en Turquie ?”
“Nous aussi, allons aux pique-niques en famille, en portant des tailleurs deux pièces. Mon Pacha de grand-père se pare de ses médailles, attise le barbecue et joue au cricket.”
“Les costards c’est pour être à l’aise. Certains préfèrent être à l’aise dans leur costard, d’autres mal à l’aise en survêt. Réalisme zéro.”
“Ah, vous ne le saviez pas, il s’agissait d’un plateau de tournage pour une série. Notre président avait d’ailleurs joué quelques rôles dans quelques petits meurtres.”
“Si les élections durent encore un peu, ils finiront par rompre le jeûne six pieds sous terre.”

Bon, pour les commentaires, j’arrête là.

Mais ce n’est pas tout. Je vous offre aussi cette vidéo du 1er juin, toujours en Turquie… Eh oui, il y a un événement populaire pour chaque jour. Surtout en veille d’élections, quand on se dispute toujours Istanbul.

Cette fois-ci, Bilâl, le fils prodige bien aimé, fait joujou après la rupture de jeûne, devant les regards fiers de papa et maman. Même si le garde du corps derrière le beau Bilâl, reste attentif et vif, bras tendus, mains bienveillantes, prêtes à saisir son patron au cas où il tomberait sur ses fesses, le “jeu” se termine sans incident. Par soucis de justice le score est annoncé : “égalité !”, sous les applaudissement du “peuple” et des parents comblés.

Pour ma conclusion, rendez-vous après la vidéo…

 

Dieu est mort. Les voies des urnes sont impénétrables…

Bon, j’arrête là le festival des ruptures. Mon jeûne à moi est dicté par les prix, et la rupture de la Turquie est consommée depuis longtemps. Quand un jour ils seront partis, on mangera l’herbe qu’ils nous laisseront.


 

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci. Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirsiniz. Teşekkürler. Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.  You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you. • Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.

Mamie Eyan
Chroniqueuse

Mamie stanbouliote de 82 ans.
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…
Mamie Eyan on FacebookMamie Eyan on Twitter
Mamie Eyan

Chroniqueuse Mamie stanbouliote de 82 ans. Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…

    Related posts