Zehra Doğan • “Je t’écris sous la lumière de la lune”

moon Lune Zehra Dogan Zehra Doğan

Nous avions fait, courant janvier, avec Zehra Doğan, un appel de solidarité pour une “soirée de pleine lune”. L’invitation a été entendue et cette nuit fut lumineuse.  Des vœux de liberté, des pensées et des soutiens portés par les rayons de l’astre déesse se sont envolés vers les geôles de la Turquie retrouver les prisonnières et parmi elles, Zehra Doğan.

Cette forme de soirée solidaire a pu surprendre, car elle s’éloigne des formes militantes habituelles.

Voici la lettre récente de Zehra.

Elle nous parle de cette soirée, depuis la prison de Tarsus…

20 janvier 2019

Je t’écris sous la lumière de la lune. Elle est pleine, et suspendue au dessus de ma tête.

Cette nuit revêt un sens particulier. J’en suis très émue. Et, étrangement, aujourd’hui, la pleine lune se montre à nous dans toute sa splendeur.

Chaque soir où apparaît la lune, Dersim grimpe à la fenêtre et crie “aşmeeee !”. Cela veut dire “lune” en zaza. Elle l’a appris de la mère Sisê. Mère Sisê, elle, jette un œil à la lune chaque soir et lui envoie des baisers. Elle lui donne beaucoup d’importance, et la sacralise. Dans notre culture, la valeur de la lune est à nulle autre pareille.

Ce soir, le disque de lune est orné de nuages. C’est si beau, je ne sais pas comment le décrire. Une lune éclatante et énorme, environnée d’écume.

J’aurais vu les plus belles lunes de ma vie, depuis la prison. Et ce soir, c’est la plus belle des plus belles. Et j’écris cette lettre à la lumière de cette beauté.

Nos lettres de Tarsus ont infusé sous la lumière de lune, en es-tu consciente ? Ici, je t’écris toujours dans sa lueur. La lune aura gagné une autre place pour nous deux aussi…

Toutes les femmes, ici, avons regardé la lune pour vous ressentir, vous qui êtes loin, et nous vous avons envoyé nos salutations. Avec de très jolies émotions, nous avons diffusé notre énergie à tout l’univers. Nous vous avons ressentiEs. J’espère que vous aussi, vous nous avez ressentiEs.

Cette nuit, la lune est magnifique, et je suis traversée par de beaux sentiments. Je me sens très heureuse.

Je te ressens toi, et toutes les femmes. Ishtar, Isis, les déesses sont toutes la lune. Leur nom peut être différent chez les Sumers, en Égypte, au Pays de Babel, mais c’est la même femme, la même lune. Peut être est-ce pour cela que pour nous, la lune englobe tous ces sens ; et que nous ressentons autant à travers elle. Nous sommes, avec elle, plus fortes et plus heureuses.

Merci Naz, je vous remercie infiniment à toutes et tous. Merci d’exister.

Zehra,

Suivie de quelques aperçus parvenus jusqu’à nous

Avec Denis Péan et Colin Linder dans les rues d’Angers.

 

Zehra DoğanZehra DoğanLune Zehra Dogan Genevieve Bridel Zehra Doğan

Image à la une par Jaz Ezra Kleo.

Zehra Doğan • I’m writing to you by the light of the moon Click to read

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts