Vous avez bien raison de mettre votre gilet, vous les français. Moi j’ai mis le mien. Avec la flotte dehors et les 7°, ça s’impose.

Du coup je me suis calée devant mes télés. Et qu’est-ce que j’ai vu et entendu ? Erdoğan, comme d’habitude. Veste noire, cravate rouge, postillons dans la moustache, il parlait de la France.

Voilà comment j’ai connu le sentiment de notre Reis sur ce qui se passe dans ce pays de la Tour Eiffel… pardon, des Champs Elysée.

Terroristes, terrorisme, impuissance devant le terrorisme“. Voilà un résumé du discours. Il a du copier sur Trump. Le Président français lui avait pourtant lissé les moustaches il y a peu lors du sommet sur la Syrie d’Istanbul. Ils se seraient encore fâchés depuis ?

Peut être que notre Reis pense finalement que le Macron français a commandé à la Cour Européenne de Justice de faire libérer Selahattin Demirtaş ? Puisque ça marche comme ça ici…

Bref, la France en jaune donne des boutons à Erdoğan.

Peut être se rappelle-t-il qu’il y a déjà malheureusement quelques années, la Turquie aussi affrontait ses gazeuses et ses arroseuses, du côté de Gezi ? Je ne peux pas m’empêcher de penser quand je vois les images de Paris, à celles d’Istanbul.
Mais ma comparaison s’arrêtera là. Nos ultra nationalistes n’étaient pas à Gezi, même mélangés à la foule. Le mouvement n’était peut être pas très clair non plus, mais en tous cas, on ne demandait pas à consommer plus dans la nouvelle Turquie promise de 2023. Le modèle, on n’en voulait pas, et on ne demandait pas à avoir simplement notre part de la corruption.
Je ne suis pas assez renseignée sur cette utilisation du jaune qui déborde en France un peu partout pour en parler vraiment. Ici, tout ce qui bouge est terroriste, sauf les prix, et les informations sont plutôt celles de la voix de son maître.

Mais on m’a pourtant traduit un article du Parisien, qui a paraît-il “épluché” les profils des représentants des “gilets” qui se sont auto déclarés. Je ne sais pas si votre Parisien est comme notre presse ici et raconte ce qu’on lui demande de dire, mais en tous cas, ils ont l’air de ne pas être touts neufs, les porteurs de gilets qui voudraient commander. J’ai vu ça aussi, même sans traduction. Ils le savent tout ça, vos gilets jaunes, à propos de ces “yellow submarine” ? C’est quand même pas à moi de venir faire le ménage…

Après, je répond quoi au Reis qui bavarde ?

N’empêche qu’elle m’intéresse, moi, cette occupation de la France, si elle ne tourne pas comme la dernière, en révolution nationale.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.