L’odyssée de l’ambassadrice, de Charybde en Scylla

ambassadrice ouganda turquie

Alors là, pour une bourde, c’est une gourde. On appelle ça “kaş yapacağım derken göz çıkarmak” ! (en voulant dessiner le sourcil, crever l’œil). Pour une ambassadrice de la Turquie, mélanger fête nationale et promotion de l’Olympe, fallait surtout pas y penser.

Notre belle ambassadrice en Ouganda a confondu exotisme et diplomatie en apparaissant en tenue d’Hélène aux côtés d’un Zeus en carton lors d’une cérémonie, le jour de la fête nationale turque. Blasphème !

La tenue était incongrue, et je ne connais pas les termes de l’invitation à ce bal masqué, mais visiblement, on manque d’amusements en Ouganda. Renseignement pris, elle s’était déguisée en femme sandwich pour la promotion de “l’année de Troie” et du tourisme en Turquie. Omérique la promo !

N’empêche que nos identitaires à nous, toujours prompts à défendre la “pureté de la race” quand la Turquie ferait mine de se souvenir d’origines lointaines et de vestiges existants sur son territoire, se sont indignés et ont demandé une “enquête”. Encore une ambassadrice pour qui on va trouver un penchant appuyé pour les écoles gülenistes en Afrique, soyez en sûrEs… Et même si ce n’est pas le cas nom de Zeus, le fait qu’elle montre un penchant pour nos voisins grecs et surtout certains ancêtres millénaires qui n’ont pas attendu les années 1920 pour résider dans le coin, c’est pire que de parler de génocide non ? Et peut être même passible d’une condamnation pour “propagande terroriste” devant l’ennemi ?

Sedef Yavuzalp, c’est son nom, (ça c’est pour mon quota de dénonciation du mois) est une diplomate avec diplômes et tout et tout, en poste en Ouganda depuis maintenant cinq ans. Elle a la malchance d’avoir fait des études et de ne pas s’être suffisamment intéressé à “l’année du Mongol”. Cà, ça aurait plu à notre Devlet Bahçeli.

ambassadrice

D’ailleurs, en parlant de lui, j’ai aperçu sa tête sur une photographie qui se promène sur vos oiseaux sociaux, là où j’ai vu l’ambassadrice chez les grecs. Je ne peux pas m’empêcher de vous la remettre ici.

Il s’agit d’une façon un peu désespérée de protester contre l’emprisonnement de nos députéEs, emprisonnement qu’ils ont tous préparé, de l’AKP au CHP, à de rares exceptions près, en levant les immunités de ces élus et en les livrant à l’injustice turque, à la main du Reïs.

Je vous laisse méditer ou aller vous faire voir chez les Héllènes, au choix, tout en me demandant comment tout ça va être traduit en grec ancien.

Mamie Eyan
Chroniqueuse

Mamie stanbouliote de 82 ans.
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…
Mamie Eyan on Facebook
Mamie Eyan

Chroniqueuse Mamie stanbouliote de 82 ans. Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…

    Related posts