Turquie • Vous avez raison d’avoir peur, on arrive !

Turquie murs

Gros plan sur une courte émission de télévision et les réactions qu’elle a suscitées, pour mettre en lumière le point d’aboutissement d’un flux, et nous permettre de voir comment se forme, dans la société turque d’aujourd’hui, le terreau du fascisme, et les conditions qui permettent à la fois d’accueillir favorablement un discours raciste et de le retransmettre.

Cet article conclut la série consacrée à l’idéologie véhiculée par les “Unités spéciales”, en particulier aux articles sur les inscriptions murales laissées sur les murs des villes ruinées du Sud-Est de la Turquie au cours de l’hiver 2015-2016 :

“Expression murale chez les unités spéciales ” (1 et 2)


Après avoir examiné quelques réactions des médias aux inscriptions murales des PÖH et JÖH, je vais rétrécir l’angle de vue sur l’une d’entre elles, et surtout sur les réactions qu’elle a elle-même suscitées sur le Web. Cette opération me permet d’entrer plus profondément dans un discours que je suis à la trace, depuis l’étude des manuels scolaires entreprise voici trente ans.

On a vu que les médias ont réagi aux inscription murales racistes et injurieuses, vers le milieu du mois de novembre 2015, lors de la levée du couvre-feu instauré sur Silvan. C’est également à ce moment que le présentateur de Fox TV Fatih Portakal alerte son public, à la fois sur les inscriptions murales et sur la profération de manière tout à fait ouverte du tekbir (ce mot-slogan qui est une affirmation de l’unicité de Dieu ) par les commandos JÖH et PÖH. En fait, comme la plupart des autres commentateurs, Fatih Portakal est intrigué par l’équipe des « Lions d’Allah » (Esedullah Timi) qui signe une partie des inscriptions ; son bref « sujet », au cours d’un bulletin d’information daté du 18 novembre, figure sur Youtube sous le titre « Qui sont ces ‘Lions d’Allah’ ? ».

Le traitement du sujet dure un peu plus de deux minutes. Le présentateur évoque la vague des inscriptions murales, et fait écho de la préoccupation qu’elle a fait naître dans une partie de la population…

Lire la suite sur mon blog Susam Sokak…


Note de la rédaction de Kedistan : Le blog d’Etienne Copeaux est une archive incontournable pour qui se passionne pour l’histoire de la Turquie et veut y poursuivre des recherches. Nous renverrons donc systématiquement sur sa lecture, pour la suite des articles. Le blog est également en flux en bas de notre page d’accueil.

Etienne Copeaux
Auteur

Historien chercheur spécialiste du monde turc, particulièrement du nationalisme en Turquie.

Blog personnel Susam Sokak
Etienne Copeaux on FacebookEtienne Copeaux on Twitter
Etienne Copeaux

http://susam-sokak.fr

Auteur Historien chercheur spécialiste du monde turc, particulièrement du nationalisme en Turquie.Blog personnel Susam Sokak

    Related posts