Amnesty Detmold • Exposition Zehra Doğan

detmold zehra dogan

Le Detmold Amnesty Group propose une exposition de reproductions d’œuvres de Zehra Doğan, du 7 au 22 juin à la Bibliothèque Municipale de Detmold. L’exposition intitulée “Vos yeux grands ouverts” ouvrira ses portes le 6 juin à 18h30.

 

Le groupe Amnesty Detmold n’est pas le premier à utiliser cette voie d’exposition du kit de reproductions que Kedistan propose, pour des initiatives de soutien faciles à organiser rapidement. Ce fut le cas à Vienne (Autriche) récemment.

Rappelons donc que nous proposons 20 reproductions d’oeuvres originales à exposer, un complément de vidéos à projeter, et des cartes postales pour des ateliers d’écriture de petits mots solidaires destinés à Zehra. Charge à l’association organisatrice de l’initiative de soutien, de contextualiser elle-même par des actions originales sur place. Vous trouverez toutes les informations nécessaires dans le dossier spécial sur Kedistan, et sur le site internet de Zehra Doğan.

Ce sont ces actions, vos actions, justement, qui ont permis jusqu’ici de “protéger” Zehra en la faisant connaître, en faisant que des journalistes, des intellectuels, des artistes, se mobilisent pour elle, et entraînent des associations à le faire.

Ainsi la dénonciation de l’emprisonnement de Zehra parce que journaliste et artiste fait-elle aussi de par le monde parler de tous les “otages” politiques en Turquie, et promeut l’exigence de leur libération comme de la sienne propre.

Zehra Doğan fut co-fondatrice de l’agence de presse kurde “JINHA”,  exclusivement féminine. Elle a autant documenté les soubresauts meurtriers des guerres côté Syrie que Kurdistan turc. En tant qu’artiste, lorsque que la plume, le micro ou la caméra ne peuvent décrire l’indicible des crimes de guerre, elle se sert de son trait et de ses couleurs. Elle s’en sert aussi abondamment pour mettre en avant les conditions politiques et de vie des femmes (kurdes ou non).

L’une de ses compositions (numérique celle-ci) montrait des drapeaux turcs tendus sur les ruines de maisons abattues et détruites par des chars et les bombes à Nusaybin. Zehra Doğan a été arrêté pour avoir réinterprété là une photo de presse officielle des forces armées turques montrant la ville détruite. Cette image de Nusaybin détruite et réinterprétée a été perçue comme une critique inacceptable de l’approche de la Turquie. Elle lui a valu un des chefs d’inculpation pour “propagande”. L’oeuvre n’a même plus d’existence autre que sa diffusion web, la tablette numérique ayant été effacée.

Zehra Doğan a été arrêtée et placée en détention provisoire le 21 juillet 2016 dans le sud-est de la Turquie. Les accusations étaient “appartenance” et “propagande en faveur d’une organisation terroriste”. Le 9 décembre 2016, Zehra Doğan a été acquittée des allégations d’appartenance à une organisation terroriste, mais une cour a prononcé le 2 juin 2017 un verdict de deux ans, neuf mois et 22 jours de prison pour ses activités dans les médias sociaux et la ” diffusion de propagande en faveur d’une organisation terroriste “, s’appuyant notamment sur l’objet numérique en question.

Elle a été incarcérée le 12.06.2017 dans la prison de Diyarbakır, où il lui est interdit de posséder du matériel de dessin.

Elle n’en continue pas moins sa résistance, en faisant fi de l’interdiction et en utilisant tous les matériaux naturels à sa disposition et des supports “récupérés”. Des reproductions d’oeuvres plus récentes, celles-ci “évadées” de prison seront bientôt disponibles aussi pour des expositions itinérantes.

Les 20 reproductions proposées à Detmold sont celles de la période début 2017, durant laquelle elle réalisa une cinquantaine d’oeuvres, en attente de son jugement définitif, et dans la clandestinité.

 

Exposition

Les œuvres “clandestines” de Zehra Doğan seront donc visibles du 7 au 22 juin 2018 à la Bibliothèque Municipale de Detmold, Leopoldstraße 5.

L’exposition peut être visitée pendant les heures d’ouverture de la bibliothèque.

Mardi : 11h – 14h et 15h – 18h
Mercredi : 11h – 15h
Jeudi : 15h – 19h
Vendredi :11h – 14h et 15h – 18h
Samedi : 10h – 14h

Entrée gratuite.

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts