Turquie • Préparez-vous au voyage en pays d’Ubu

Turquie Turkey

Faudrait avoir 7 vies de chat pour pouvoir compenser celle que l’on brûle dans la crainte et l’abjection en Turquie aujourd’hui.

Voilà maintenant, comme si le pouvoir ne lui suffisait pas, que le Sultan voudrait faire de nos enfants des martyrs pour la patrie.

J’ai vu que je n’était pas la seule à vouloir en parler, mais mieux vaut le faire tant qu’il est temps.

Faire parader des enfants en uniforme à ses côtés sur une tribune rappelle toutes ces images de propagande, qui, des guerres mondiales du début du XXe siècle en passant par le fascisme, le nazisme, le stalinisme, se sont poursuivies avec tous les tyrans de la terre, à l’origine de tant de massacres et de victimes devant l’humanité entière.

Quand on commence à faire penser qu’une nouvelle naissance est destinée à mourir pour une Nation, le tout enrobé dans une barbe islamiste, on prend logiquement le relai de Daech et de son califat dans la région.

C’est l’image qui s’affiche dans le pays aujourd’hui, de discours en discours du Reis, avec la foule de supporters en extase prête à égorger l’ennemi de l’intérieur et mourir contre l’agresseur extérieur.

La propagande désigne les Etats-Unis comme la main qui agiterait une marionnette kurde. Et ça fonctionne. Surtout qu’ils ont un Président qu’on inviterait pas à la maison. Une alliance d’idées se fait sous le drapeau national, et Erdoğan devient le successeur du père de la Nation qui prolonge la révolution nationale de 1920. La grande Turquie n’aurait plus de limites, elle n’aurait que des ennemis, comme au début du siècle dernier, et son ciment serait l’islam et le djihad contre l’envahisseur supposé et haï.

Le petit peuple, abreuvé à l’ombre du drapeau et des statuaires, ébahi par le béton qui pousse un peu partout, gonflé à bloc contre le “séparatisme et le terrorisme”, est prêt pour le sacrifice suprême. Entre petits boulots, morale bigote et combines, il adule le chef qui le flatte, et dénonce le voisin.

Et, quand en allumant ta TV, tu entends  « Pourquoi l’armée turque irait-elle là-bas pour tuer des civils ? Si on devait tuer des civils, on commencerait par Cihangir, Nişantaşı, Etiler, n’est-ce pas ? Il y a plein de traîtres. Il y en a même encore à l’Assemblée nationale » dans la bouche d’un animateur, Ahmet Keser, sur la chaîne Akit TV, tu te demandes jusqu’où les appels au meurtre et à la guerre iront dans les semaines à venir.

Qui reste à tuer dans les villes de l’Est ? Toutes les populations terrorisées et plongées dans la misère et la précarité ? Celles qui sont dans les prisons ? Leurs leaders politiques ? Et dans les quartiers d’Istanbul ? Ceux qui ont voté HDP en 2015 ?

Vous allez dire que je vois tout en noir, et que, si l’on en croit les télés, la consommation se porte plutôt bien, et que les marques turques exportent. La Turquie se modernise et je serai allergique au changement et au progrès ?

Deux uniformes se mélangent dans les plis du drapeau, trois même, avec celui des hommes d’affaires et politiciens corrompus. Un qui se vend comme une mode identitaire islamique, l’autre qu’on destine aux enfants martyrs.

Et l’Etat libère des journalistes européens contre des contrats d’armement. Les autres, il les condamne à perpétuité.

Mais, rassurez-vous, vous ne verrez rien de tout cela en vous dorant la pilule sur les plages d’hôtels à touristes, ou en vous trimballant le nez en l’air dans les lieux faits pour ça. Les geôles ne se visitent pas, les lieux de massacre non plus, mais les magasins sont ouverts et les boutiques “typiques” aussi. A l’occasion, vous trouverez toujours un chauffeur de taxi jaune qui parlera votre langue, et vous amènera quelque part, rien que pour vous, pour avoir un souvenir paisible à raconter en rentrant.

Et, si vous avez un reste d’éthique, quand même, vous pourrez pratiquer la condescendance… Si si, c’est permis. Vos Présidents appellent bien à la retenue, au respect des droits de l’homme et de la liberté d’expression… Tout ça tout ça… Vous avez donc droit à la compassion, pour le salut de votre conscience. Et de faire chevalier blanc démocrate à domicile, pour flaire pleurer sur notre sort et montrer que vous êtes vous, champions de démocratie… Mais attention, sans dénoncer votre silence et inertie, et surtout, pas de politique ! 

Ce sont les langues de vipère comme la mienne, qui voient le mal partout, comme pour Afrin et son rameau d’olivier…

Et j’ai même vu ça chez votre coiffeur :

Image de une : “Dans un système unitaire (comme la Turquie) un système présidentiel peut parfaitement exister. Il y a actuellement des exemples dans le monde et aussi des exemples dans l’histoire. Vous en verrez l’exemple dans l’Allemagne d’Hitler”  discours de janvier 2016

Turkey • Get ready for a trip to Ubu land Click to read

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
Por respeto hacia la labor de las autoras y traductoras, puedes utilizar y compartir los artículos y las traducciones de Kedistan citando la fuente y añadiendo el enlace. Gracias.
Mamie Eyan
Chroniqueuse

Mamie stanbouliote de 82 ans.
Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…
Mamie Eyan on Facebook
Mamie Eyan

Chroniqueuse Mamie stanbouliote de 82 ans. Tendresses, coups de gueule et révolte ! Billets d’humeur…

    Related posts