Appel à dons… Encore et toujours pour Kedistan

dons funding

L’appel à dons pour la pérennité de Kedistan continuera, mais sous une autre forme.

Les débuts d’année sont toujours ceux des grandes résolutions, après la rétrospective de l’année écoulée.

Vous avez été quelques centaines à soutenir financièrement la possible continuité du magazine Kedistan depuis l’appel que nous avions lancé il y a 17 mois.

Nous avons reçu 6965 € de dons, pour 6800 € de budget nécessaire pour assurer dans de bonnes conditions la survie de Kedistan, ces 17 derniers mois. Donc, encore un grand merci à toutes celles et tous ceux qui y ont contribué. Inutile de préciser que 6500 € ont désormais été déjà dépensés.

17 mois de fonctionnement de Kedistan, c’est plus de 2000 articles publiés et une archive sur la Turquie et une partie du Moyen-Orient qui s’est constituée et reste gratuitement consultable par toutes et tous. Rappelons que la petite équipe bénévole, de journalistes ou non, s’est élargie et a changé au fil du temps, pour partie.

17 mois de fonctionnement, désormais appuyé sur un statut associatif, c’est aussi 17 mois de mises en pages et en ligne, des traductions (désormais aussi en Anglais), des partenariats, en ligne ou pour des initiatives publiques. Ce sont l’occasion de rencontres humaines fortes aussi et de liens tissés.

Celles et ceux qui nous lisent régulièrement savent que nous avons assuré certaines logistiques de campagne de soutien, par exemple pour l’écrivaine Aslı Erdoğan, aujourd’hui enfin en pleine lumière, pour le moment toujours sous inculpation, mais fort heureusement en “pause” en Allemagne. Vous avez été formidables sur ce coup là. On ne peut pas en dire autant des soutiens de la dernière heure d’aujourd’hui, attirés par la lumière du lampadaire… Et vous savez aussi qu’en décembre dernier, alors qu’Aslı venait enfin d’être remise en liberté provisoire, nous vous parlions déjà de Zehra Doğan, autre figure emblématique de résistance, jeune femme kurde de 28 ans, journaliste, écrivaine et artiste à la fois. Elle sera partout présente sur le site en 2018, et tout sera fait pour, comme Aslı Erdoğan, la placer en pleine lumière, pour la faire libérer. Et nous espérons ne pas être seuls non plus sur cette nécessaire urgence.

Quelques chiffres pour l’année 2017 écoulée. (Source : statistiques du serveur Kedistan)

1 185 000 lectrices et lecteurs dont 480 000 régulierEs se sont connectéEs.

6 537 000 lectures d’articles ont été enregistrées, soit une moyenne de plus de 5 articles lus par connection.

(Pour les geeks, autour de 21 millions de Hits en 2017 sur le site).

Aujourd’hui, les lecteurs estampillés “connection d’origine France” restent les plus nombreux et pour 60 %. Viennent ensuite dans l’ordre, les Etats-Unis, La Grande Bretagne, l’Allemagne, la Turquie, la Belgique, l’Espagne, la Chine, Israël, l’Italie, la Suisse… et bien d’autres. Pour la Turquie, les statistiques ne sont guère fiables, du fait de l’utilisation des VPN, qui reportent souvent les statistiques de trafics vers des pays bien “exotiques”.

Sachez que pour ne pas exposer nos lectrices et lecteurs à une foule de suivis sur le web, nous avons supprimé les statistiques livrées vers google, et que celles de notre propre serveur informatique resteront toujours confidentielles.

Nous voilà donc avec la responsabilité de tout faire pour que l’outil d’informations alternatives parmi d’autres sur le Web que constitue Kedistan, perdure et s’améliore.

Rassurez-vous, le buzz ne nous intéresse pas, et l’ambition de Kedistan n’est pas de faire du chiffre et de devenir le Paris Match du Moyen-Orient. Nous informerons toujours hors compétition, que ce soit sur le site, où nos comptes sur les réseaux sociaux. Nous ne gaspillerons donc pas les dons pour sponsoriser nos articles ou acheter des “j’aime” sur Facebook…

Revenons justement à l’appel à dons.

Nous allons remanier l’actuel “crowfounding”, d’ici la fin janvier 2018, puisqu’il semble compliqué pour certainEs et manque de visibilité pratique. Il restera sur le site d’Hello Asso, ni plus, ni moins éthique que d’autres, mais moins marchand et bien sécurisé.

Nous allons par exemple inviter à mettre en place de touts petits versements mensuels pour celles et ceux qui le désirent.

Pour rappel, le magazine exige en moyenne des sorties financières autour de 400 € mensuels pour sa sécurisation, son fonctionnement courant, son hébergement, sa maintenance, des déplacements, et quelques provisions de dépenses qui reviennent à intervalle régulier. Personne dans l’équipe ne se rémunère.

Alors, le geste de soutien mutualisé qui vous est demandé est à la mesure de toutes et tous, comparé aux statistiques de connections. Même 1 € quand vous passez par là suffirait bien largement, si tout le monde s’y mettait en trois clics. (ceci s’adresse à celles et ceux qui n’ont pas encore essayé bien sûr).

Nous comprenons que vous puissiez penser que les appels à dons pleuvent de tous côtés sur les sites web, voire à la maison avec les pompiers et le facteur, ou tout simplement la feuille d’impôt. Mais le peu qui subsiste de gratuité du net vaut un effort mutualisé pour le défendre.

Enfin, vous avez sûrement remarqué que le réseau social Facebook nous fait régulièrement des misères. Pas vraiment parce que nos contenus leur déplairaient (quoi que), mais surtout parce que nous ne jouons pas le jeu de sponsoriser nos articles ou de payer pour obtenir des “j’aime”, et que nous ne le ferons d’ailleurs jamais. Alors, commencez par visiter la page Facebook Kedistan, vous abonner au Twitter si vous êtes sur les réseaux. Et prenez l’habitude simple d’y partager nos articles, lorsque vous les appréciez, à partir de l’article lui-même en fin de lecture, ou directement à partir du réseau social. Cette aide là est encore plus précieuse qu’un don.

Voici donc, encore dans sa formule actuelle,  notre appel à soutenir financièrement notre magazine web Kedistan.

Pour les virements :
Les amis du Kedistan Crédit Mutuel / CM Mazé
IBAN FR76 1027 8394 1000 0219 6880 186
BIC CMCIFR2A

Pour les dons en ligne : Cliquez sur l’image

English: Funding… for Kedistan, once more with feeling Click to read

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts