Lala et la circularité • Guerre, fuite et règlements indifférents

refugies Lala

Ecrit par Ermira Kola, traduit de l’italien par Sylvain Bianchi. Voir ici l’article original : “Lala e la circolar”


La fuite de la guerre, l’indifférence des règlements

En mai 2015, je fréquentais un cours de formation intitulé “Demande d’asile et traumatismes”. Pour des esprits plus ouverts et avisés que le mien, cela revient à découvrir que l’eau mouille, mais j’ai alors appris ce qu’était la re-traumatisation.

Et que cela peut survenir à plusieurs reprises. En octobre de la même année, j’ai connu Lala. Lala a 6 ans, deux yeux pénétrants et lumineux, une touffe de cheveux noirs et des petits pieds sans cesse en mouvement.

Lala a deux frères. Lala avait quatre frères et soeurs, il y a encore deux ans.

Lala est né à Kirkouk. Vous savez où se trouve Kirkouk ?

A Kirkouk, deux ans auparavant, Lala a perdu son unique sœur. Il ne se rappelle peut-être même plus d’elle. J’imagine Lala adulte, cherchant dans sa mémoire des fragments de cette sœur perdue lors de la guerre.

Lala a ensuite perdu sa maison. Ses parents les ont emmenés loin de la guerre.

Je ne connais pas les routes qu’ils ont parcourues, mais je sais qu’ils sont arrivés en Suède où Lala a vécu pendant environ deux ans. Pendant ces deux années, il a appris beaucoup de mots en suédois, il adore me rappeler que mon nom ressemble au mot “fourmi” en suédois.

Un jour, ses parents ont emmené Lala et ses trois frères. Il ignore pourquoi. Je ne sais pas comment, mais je sais qu’ils sont arrivés à Bolzano.

A Bolzano il faisait froid, “mais pas comme en Suède” me raconte Lala avec ses yeux brillants.

A Bolzano, nous sommes tellement particuliers que nous avons des lois bien à nous, des lois carrées, droites, des lois qui tournent en rond, des règles infinies pour des jeux de l’oie où au final tout le monde est perdant.

A cause d’une de ces circulaires, Lala a dormi d’abord dans la rue, puis par terre dans un centre pour mineurs, puis dans le hall d’un service d’urgences, puis dans un hôtel.

Puis il a perdu son deuxième frère.

Dans cette deuxième guerre, notre guerre silencieuse d’occidentaux pleins de règles rondes et vides de sens. Lala a 6 ans, il a déjà perdu un frère et une sœur. Il a déjà dû abandonner deux pays.

Ermira Kola


English: Lala and circularity • War, flight and indifferent rules Click to read

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Ji kerema xwere dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts