Le prix Václav Havel pour l’auteur Burhan Sönmez

Burhan Sönmez

Le prix Václav Havel İstanbul  a été attribué à Burhan Sönmez pour son roman İstanbul İstanbul, traduit en 25 langues.

Le prix des droits de l’homme Václav-Havel est une distinction créée en 2013 et décernée chaque année par l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Ce prix est attribué en mémoire de Václav Havel, dramaturge tchèque, artisan de la révolution de velours de 1989, qui connut la prison avant de devenir président de la Tchécoslovaquie puis de la République tchèque. Pour l’attribution de ce prix, des organisations telles que Amnesty International, Index on Censorship, Pen International, Words Without Borders, et bien sûr la Bibliothèque Václav Havel sont consultés. Il récompense des actions exceptionnelles de la société civile dans la défense des droits de l’homme en Europe et en dehors du continent.

Le Directeur de la Fondation de la Bibliothèque Václav Havel, Pavla Niklova a tenu ces propos : “Nous sommes honorés d’attribuer ce prix à un des auteurs les plus précieux de Turquie… Un auteur qui se lève pour les valeurs démocratiques défendues par Vaclav Havel.”

Burhan Sönmez s’exprime : “Nous vivons dans une ère où la littérature peut trouver sa place avec une auto-censure ou peut subir l’oppression. Dans l’Histoire, il y a eu aussi des auteurs qui ont payé cher leur prix. Nous pouvons citer de nombreux écrivainEs de Stefan Zweig à Sabahattin Ali… Lorsque nous regardons le passé, et considérons le prix payé, nous nous apercevons que nous n’avons guère avancé. Mais cela n’est pas spécialement négatif, car nous prenons toujours une place importante, en ce qui concerne les valeurs données à l’humanité. Recevoir un tel prix, dans un pays comme la Turquie, n’est pas une affaire personnelle. Le prix décerné ne va pas seulement à un auteur, mais à toutes celles et et tout ceux qui montrent le courage d’écrire. Je vais recevoir ce prix, pour les journalistes, universitaires et auteurEs persécutéEs, et dont les crayons et les chairs sont confisqués.”

Le prix Václav Havel sera remis à Burhan Sönmez, lors d’une cérémonie qui se déroulera le 28 septembre au Bohemian National Hall à New York.

Le même prix a été attribué également, récemment à Selahattin Demirtaş, Co-prédisent et député du HDP. Une cérémonie est prévue à Strasbourg, mais aura lieu en l’absence de Selahattin Demirtas, car il est emprisonné en Turquie depuis le 4 novembre 2016, et risque jusqu’à 142 ans de prison.


Burhan SönmezBurhan Sönmez, est né en 1965 à Haymana. Il a été diplômé de la faculté de Droit à Istanbul et a travaillé pendant une période comme avocat. Il a fait partie des fondateurs de TAKSAV (Toplumsal Araştırmalar, Kültür ve Sanat için Vakıf – Fondation pour la culture, l’art et la recherche sociale). Bien qu’il soit intéressé plutôt par la poésie, il s’est concentré avec le temps sur le roman. Ses inspirations se ressourcent du fait qu’il a grandi dans un village perdu et sans électricité, et des comptes d’enfant que sa mère lui contait en kurde. Ces richesses, renforcées par la littérature contemporaine apportent une couleur particulière à ses textes.

Il écrit également dans les journaux comme BirGün, L’Unita, et des revues telles que Birikim, Notos… Il donne des cours de littérature à l’ODTÜ (Université technique de Moyen-Orient) à Ankara et il est membre de PEN Turquie et, English PEN. Il partage sa vie entre Cambridge et Istanbul.

Il a écrit son premier roman “Kuzey” (Nord) en 2009. Pour “Masumlar” (Les innocents), il a été récompensé du Prix de littérature de Sedat Simavi en 2011 et a été nommé pour le prix de Roman d’amour, à Vérone en Italie. Il a participé à des recueils de nouvelles, avec “Bir Dersim Hikâyesi” (Une histoire de Dersim) en 2012, “Bana Adını Söyle” (Dis-moi ton nom) en 2014, et “Gezi “. Il a également remporté en 2015, le Prix d’honneur pour d’honneur à Bursa.


English: “Author Burhan Sönmez awarded the Václav Havel Prize” Click to read

Traductions & rédaction par Kedistan. Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kerema xwe dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas.
Translation & writing by Kedistan. You may use and share Kedistan’s articles and translations, specifying the source and adding a link in order to respect the writer(s) and translator(s) work. Thank you.
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts