CQFD • Le pavé qu’il vous faut pour la plage

CQFD

Si vous allez à la plage, gardez-en les pavés, ça peut servir. Et comme il vous faudra quand même un peu d’esprit en plus du sel, emportez de la lecture avec vous. Il y a toujours de la place pour CQFD.

Le conseil marche aussi pour la montagne, le jardin ou une terrasse, en ville ou à la campagne. Bref, même si vous ne prenez pas de vacances, évadez-vous avec le numéro “spécial été”. A Kedistan, on reste à la maison, et pourtant on a déjà lu les 32 pages. D’où la grande envie de vous en détailler le contenu.

Un dossier spécial “l’ART VAURIEN” s’imposait en cette saison où tout se montre, et d’ailleurs tout se vend et s’achète. Dans le domaine d’ailleurs “récupération” ne signifie pas recyclage, mais domestication. Du Street Art au Street Argh ! Du musée au squat musée autogéré, entre deux règlements de comptes bien sentis avec le gentrific/art, on n’oubliera pas le spectacle vivant, la Poésie et ces créations qui ne valent rien, sauf leur pesant d’humanité… Le dossier fait 12 feuillets, et squatte les pages centrales…

Parce qu’on aime bien l’esprit synthétique de Yann Renoult, et son manque “d’objectivité” qu’on pratique aussi, et que des journalistes “spécialisés Turquie” pourrait lui reprocher, on ne peut bien sûr que vous inciter à vous rendre page 9, où vous trouverez son article sur les purges en Turquie, les combats des enseignants privés d’emploi, leurs solidarités et leurs projets coopératifs pour résister. Et l’on oublie pas non plus que certainEs vont jusqu’au sacrifice ultime d’une grève de la faim qui se prolonge.

CQFD rend compte également de la dizaine de jours passée à bord de l’Aquarius, qui tente de porter secours aux migrants toute l’année en Méditerranée. “Les vagues comme des barbelés”, à la page 6, et “Paris dans sa bulle”, retour sur 2016 et la Porte de la Chapelle, déjà…

Et comme il y a 32 pages, vous naviguerez aussi entre Anarchie et béton, ou l’inverse, avec un détour par une radio… et plein d’autres articles, petits et grands, des illustrations originales et un esprit CQFD qui s’est surpassé.

Bon, il est à 5 € en kiosque. Commandez le chez un marchand de journaux s’il ne l’a pas… Ou abonnez-vous, c’est mieux et pas cher pour avoir entre les mains un bon vieux papier qui ne se soumet pas…

Et puis, si votre marchand de journaux vous fait la gueule, il vous reste à le lire en ligne… Oui, c’est possible aussi.

Rendez-vous donc sur le site de CQFD, le mensuel de critique et d’expérimentation sociales, en kiosque le premier vendredi de chaque mois.

Si vous avez un compte Facebook, commencer par liker leur page. Et vous y abonnez…

 

KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts