Yarınistan? Ca veut dire quoi ?”… “Yarın” en turc, c’est “demain”… nous sommes donc au “pays de demain”. Forcément ça nous parle tout de suite au Kedistan, “pays des chats”… Yarınistan, une traduction littérale, volontairement maladroite du mot “Morgenland” qui veut dire “Orient” en allemand. Nedim et Geo sont heureux de leur “contribution” à la dégénérescence de la langue turque.

Nedim Hazar et Geo Schaller sont les fondateurs de ce groupe ethno-rock qui fut très populaire dans l’Allemagne des années 80. Nous sommes donc dans un “pays des lendemains qui chantent”, vous l’avez compris… Et au pouvoir, nous avons une “coalition” qui a comme programme… de mettre le bazar ! La vie au Yarınistan, promet d’être “drôle, romantique, joyeuse, folle, cruelle, provocatrice, anar et polyglotte…” disent Nedim et Geo.

Du coup, il est possible d’y trouver des tangos en kurde, des klezmer en turc. On peut montrer du doigt l’Allemagne qui ne s’occupe pas des problèmes de ses immigrés, ou pester contre les casseurs de grève en Angleterre. Yarınistan, chante les histoires d’amour entre les jeunes immigréEs de Turquie et les allemandEs, mais aussi parle du racisme…

Mais Kedistan va vous présenter de Yarınistan, une chanson bien précise… Il n’était pas possible de passer à côté.

Si vous êtes unE habituéE de Kedistan, vous allez comprendre tout de suite, dès les premières paroles. Si vous êtes de passage, suivez les liens, pour voir que Kedistan et Yarınistan, se croisent et s’entremêlent sur les mêmes terres, cultures et actualités, et parlent inévitablement des mêmes choses, chacun à sa façon…

La chanson s’appelle “Le Muhtar et les chats”

D’un côté le “Muhtarqui est le responsable administratif des communes, donc l’unité la plus directe et la plus proche de la population, en relation directe avec les habitants. De l’autre côté : les chats… Vous savez toutes et tous, que les vrais propriétaires des quartiers (et de vos maisons) sont les chats, et si vous habitez dans leur quartier (ou maisons) c’est parce que tout simplement, ils vous tolèrent…

Vous avez saisi ! Ça va être encore une histoire de “pouvoir”. Beurk, quel gros mot !… Nedim et Geo disent “Nous avons composé “Muhtar et les chats” en juin 2016, dans la période où une boutique disquaire à Cihangir a été attaquée, et la Marche des fiertés LGBTI d’Istanbul a été interdite. Nous l’avons chantée dès juin, lors de notre concert à Berlin. Mais depuis, la tentative de coup d’Etat et la suite, cette chanson a pris encore plus de sens…”

Voici la traduction :

“Le Muhtar et les chats”
Il s’est levé le matin, il a fait sa prière
L’oisiveté n’est pas bonne
Il a ouvert la boutique, avec plaisir
Le quartier était tout propre… tout propre…
Les restaurants indiqués “pour familles”
étaient tous remplis
Les [manifestants de] Gezi, les pédés et les déviants
avaient tous disparu… disparu
Le mois dernier, en pleine nuit,
la femme de l’autre mécréant
Etait descendue, jambes et cuisses nues,
pour acheter cinq bières d’un coup
Il avait dénoncé lui même
le vendeur d’alcool
tout était rentré dans l’ordre
Jusqu’à ce qu’arrivent les chats
Les chats, minous minous, les chats… (x2)
Ils fricotent dans les rues
Les chats, minous minous les chats… (x2)
La morale est foutue.
Qui nourrit ces chats ?
Le vendeur de légumes Monsieur Hüsnü est kurde
Si ce n’est pas lui,  alors c’est qui ? Qui nourrit les chats ?
Ce serait peut être Hasan, l’Alévi ? Ou Nergis, la féministe ?
Ou encore l’enseignant ? Il doit être soit arménien, soit communiste…
Il a réuni les hommes du quartier et leur a demandé
Si ce n’étaient pas tous ceux là, quel sang impur faisait ça ?
Notre Saint Prophète aimait bien les chats
Mais ceux-là ne sont pas des chats, mais le diable en personne !
Les chats, minous minous les chats… (x2)
Ils fricotent dans les rues
Les chats, minous minous les chats… (x2)
La morale est foutue.
Tout le quartier a monté la garde, durant la nuit
Avec des bâtons à la main, mais pour rien… Pour rien…
Les chats sont agiles, il faut les charger avec des canons à eau
La prochaine fois que les muhtar se réuniront au Palais, il faudra en parler
Lors de la première réunion des muhtar
Quand Monsieur Erdoğan lui avait serré la main
Il s’était passé un truc
Il s’était débarrassé de tout le mal en lui
Presque… un ange… il était de-ve-nu !
Le lendemain matin quand la porte a sonné
Il s’est trouvé face à quinze, vingts policiers
Non, pitié, il s’agit d’une calomnie
C’est la faute des chats, je ne suis pas membre de la Confrérie [de Gülen]
Les chats, minous minous les chats… (x2)
Ils fricotent dans les rues
Les chats, minous minous les chats… (x2)
La morale est foutue.

(Les paroles sont en turc et le clip est sous titré en allemand)

 


Yarınistan

Dans les années 80, 90, le groupe a réalisé 250 concerts, sorti 4 albums. Ensuite le duo Nedim et Geo ont mouillé leur chemise dans le style cabaret politique. En 1994 les deux artistes ont fait une pause pour cause de “montée du racisme”. Mais les bonnes âmes se sont de nouveau réunis en 2013 pour un projet de musique de film documentaire. Depuis 2014, Yarınistan a retrouvé ses activités.

Vu leur âge avancé, Nedim et Geo pensaient que “désormais ils étaient bon pour chanter les problèmes interminables des hommes en andropause”, comme par exemple la chanson en kurde qui explique la différence entre les baisers selon les âges, ou encore comme dans la chanson en yiddish, qui explique comment tomber amoureux d’une femme qui appartient à une “minorité”, qu’elle soit amérindienne ou galicienne, ou qui louche ou qui boite…

Bref, leurs histoires de vieux mecs ne durent pas longtemps. Car en 2015, ils sont partis vers une nouvelle aventure, lors de la campagne électorale en Turquie, ils ont fait le tour de 40 villes, pour une émission qui avait donné la parole libre aux électeurs sur des places publiques (IMC TV).

Yarınistan suit de près l’actualité politique en Turquie, et la crise des réfugiés en Europe, avec un projet de nouveau cabaret en vue…

SiteWeb | Site de Nedim Hazar | Site de Geo Schaller
Facebook | Twitter @Yarinistan | Youtube


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
Kerema xwe dema hun nivîsên Kedistanê parve dikin, ji bo rêzgirtina maf û keda nivîskar û wergêr, lînk û navê malperê wek çavkanî diyar bikin. Spas