Engin Sustam : “Art et subalternité kurde”

Engin Sustam

La présentation d’un livre “exigeant” n’est pas toujours chose aisée. Ce livre d’Engin Sustam est le fruit de recherches universitaires, et ne se lit pas comme un divertissement, voire un polar qu’on oublierait ensuite pour passer à autre chose…

engin-sustam-dos-livre-2
Cliquez pour agrandir


Il traite de la production culturelle et artistique kurde. Sachant que celle-ci subit des “interdits”, un “rabaissement”, dans les quatre territoires où elle crée, qu’elle connaît des formes plus “militantes” au sein des résistances populaires, et des “résurgences sous influence” dans la diaspora, le panorama est vaste, et supporte peu le raccourci. Et le premier qui viendrait à l’esprit serait celui d’une culture “nationaliste”, “ethniciste” et “identitaire” qui s’opposerait violemment à l’oppression. Or, la création kurde aujourd’hui n’a rien d’une affirmation d’un “folklore nationaliste”, mais invente davantage des formes culturelles vivantes de résistance dans l’espace social…

C’est au mois d’août dernier, au festival de film Douarnenez que nous avons rencontré Engin Sustam, chercheur en sciences sociales et spécialiste de l’espace kurde. Cette année, le festival se penchait sur le cinéma des peuples de Turquie. Tout au long du festival Engin a présenté des films et est intervenu dans des débats. Le rencontre des kedi avec Engin Sustam fut donc des plus intéressantes et chaleureuse.

Depuis nous ne sommes pas perdus de vue.

Nous annonçons à cette occasion que Engin a le projet de rejoindre la bande des kedi, et d’enrichir le travail collaboratif de Kedistan.

Son livre “Art et subalternité kurde” vient de paraitre. Lisez le… Il en donnera quelques clés de lectures dans un prochain article.

“Art et subalternité kurde” paraitra également en d’autres langues, notamment en kurde et en turc.


engin-sustam-portraitEngin Sustam est chercheur en sciences sociales et spécialiste de l’espace kurde. Il a fait ses études à l’Université des Beaux-arts de Mimar Sinan à Istanbul et à l’EHESS. Il est notamment chercheur associé à l’IFEA d’Istanbul, Hôte académique à l’Université de Genève, et a mené ses recherches sur la théorie de l’art, la production de l’espace minoritaire, l’étude kurde, l’étude post coloniale et subalterne, la biopolitique, la nouvelle forme de la révolte, la violence et la contre-violence. Il est membre du comité de rédaction de la revue Teorik Bakış à Istanbul et attaché à un séminaire collectif au sein de l’Université Paris 8. Il a réalisé trois expositions d’art contemporain à Istanbul.


Bonus

Le débat du 25 août : “Les Kurdes de Turquie”
IntervenantEs : Engin Sustam (Chercheur), Faysal Sarıyıldız (député HDP Şırnak) et Gisèle Güzel Koç (HDK et Kedistan)


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil