Table ronde avec Pınar Selek le 15 octobre à Lyon

résistances

Une table ronde transnationale animée par Pınar Selek est organisée par Collectif Lyonnais de Solidarité, le 15 octobre prochain.

A Kedistan, nous aimons bien le terme “transnational” utilisé par Pınar Selek. A lui seul, il résume bien ce qu’elle pense des Etats-Nations.

Voilà donc une rencontre qu’on soutient avec plaisir.


Résistances non-violentes et solidarités transnationales

Le climat actuel de guerre et de conservatisme planétaire, largement lié à des conflits d’intérêt géostratégiques, économiques et financiers, nous oblige à nous poser certaines questions : en temps d’écrasantes dominations, guerres, conflits et répressions qui accablent différentes régions du monde, la violence est souvent considérée comme la seule voie de résistance. Est-il possible d’y échapper ? Dans des contextes de forte répression, de fortes tensions intérieures ou internationales, peut-on imaginer et tenter de construire un autre monde ?

A partir d’expériences de résistances non-violentes et d’alternatives quotidiennes existant dans différents contextes conflictuels comme la Syrie, la Turquie, l’Iran, la Palestine ou la France, Pınar Selek propose une rencontre internationale pour essayer de répondre collectivement à ces questions.

Les intervenant.e.s tenteront d’éclairer ces questions en deux temps :

  1. Une présentation de leurs expériences de résistances non-violentes et créatives dans leurs contextes conflictuels locaux (Syrie, Turquie, Iran, Palestine, France).
  2. Une réflexion sur les modes de solidarité transnationale à mettre en place pour faire connaître ces luttes, les aider à se développer, et s’engager localement.

Les intervenant.e.s :

  • Nisrine Al Zahre, universitaire, linguiste de formation, traductrice, travaille sur les différentes formes de résistance dans des conditions d’extrême violence.
  • Yavuz Atan, militant antimilitariste et objecteur de conscience de Turquie.
  • Après des études sur le Moyen-Orient et l’lslam à l’Université de Hambourg, Nil Deniz a travaillé à l’Institut d’Orient de Hambourg et à l’Office Franco-Allemand de la jeunesse de Lyon. Directrice artistique de l’association Sublimes Portes à Marseille, elle a initié la plateforme numérique www.lesnouvellesantigones.org sur les écritures contemporaines de poétesses et blogueuses engagées en Méditerranée.
  • Guillaume Gamblin, est rédacteur de Silence (revue) (écologie-alternatives-non-violence), membre du MAN Mouvement pour une Alternative Nonviolente, et membre du Collectif Lyonnais de Solidarité avec Pinar Selek.
  • Somayeh Khajvandi, doctorante en sociologie, participe au séminaire « Langage Totalitaire » de Boris Cyrulnik. Ses recherches portent principalement sur les formes de praxis résiliente, surtout de la part des femmes iraniennes, qui ont empêché ou perturbé le projet totalitaire islamiste.
  • Behrouz Safdari, après des études de sociologie, est traducteur littéraire et a introduit certains courants de pensée radicale en persan, notamment des ouvrages du mouvement situationniste. Dans le cadre de ces rencontres, il proposera une réflexion basée sur ses expériences en tant que passeur d’idées en rapport avec les désirs d’émancipation.

Au cours du débat, ils et elles entreront en contact par visioconférence avec plusieurs militant.e.s de diverses zones de tensions dans le monde pour engager le dialogue.

samedi 15 octobre à partir de 17:45

Salle des mariages – Mairie du 1er
2 Place Sathonay, 69001 Lyon

Evénement Facebook | Collectif Lyonnais de Solidarité avec Pinar Selek | Pınar Selek

résistances

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts