Une sculpture pour faire vivre le “kedi” Tombili

Tombili

Tombili était la mascotte du quartier Ziverbey, à Kadiköy, rive anatolienne d’Istanbul. Elle était devenue célèbre grâce à sa posture inhabituelle, accoudée au trottoir, et sa photo avait fait le tour du monde sur la toile.

Le 1er août dernier, Tombili est partie alors qu’elle avait 11 ans.

Depuis sa disparition, sa place reste vide, et elle manque drôlement aux habitués de cette rue commerçante.

Cela peut paraître étrange, que, toutes affaires cessantes, dans cette période post coup d’Etat, sous état d’urgence et purges diverses, des habitants d’Istanbul se mobilisent pour un kedi. Mais c’est ainsi, et cela donne peut être un signe qu’un reste d’humanité pousse encore sous le béton de la pensée unique Erdoganienne, fort heureusement pour la Turquie.

tombili-film-strip

Avec l’initiative du site Internet Anadolu Kedisi les habitants du quartier ont lancé une campagne de signatures pour qu’une sculpture de Tombili vienne combler le manque, faire vivre sa mémoire et sensibilise les passants pour les animaux de la rue. Plus de 17 mille signatures ont été collectées pour le projet. La Mairie de Kadiköy n’est pas restée insensible à cette demande des habitants, et l’artiste Seval Şahin s’est bénévolement chargée de faire revivre Tombili…

tombili-sculpture

“Je sais que chaque chat a sa personnalité” dit Seval,“Moi aussi je suis ‘maman’ d’un chat”. Avant de commencer à travailler, l’artiste s’est rendu au quartier de Tombili et pour mieux connaitre le personnage de sa future oeuvre, elle y a passé du temps, discuté avec les habitants et les commerçants, notamment avec le boucher. Elle ajoute : “La posture de Tombili, n’est pas une position ordinaire pour un chat. La fameuse photo qui a fait le tour de l’Internet, la montrait sous un angle unique. Il ne m’a pas été facile d’imaginer l’angle caché. Badem, un autre chat qui ressemble beaucoup à Tombili m’a servi de modèle. Je travaille jour et nuit, pour ne pas faire attendre les habitants trop longtemps.”

Tombili se sentait sans aucun doute en sécurité à Ziverbey. Les habitants disent en souriant, que “Si Tomili s’était installée sur le trottoir, sur votre chemin, elle ne bougeait pas devant vos pas, c’était à vous de changer votre route”…  Tombili passait ses journées à surveiller d’un oeil paisible la vie du quartier. Elle ne se déplaçait pas beaucoup. Il est probable qu’elle avait adopté cette fameuse posture qui l’a rendue célèbre, pour s’installer le plus confortablement possible, car vivant depuis 11 ans, au seuil d’une boucherie et des restaurants, elle était bien nourrie et bien ronde. C’était chose assez rare, dans une ville où de nombreux chats vivant dans la rue sont à la merci des habitants qui les nourrissent, et dont peu sont à l’abri des dangers de la circulation. Ils ne dépassent que rarement les deux ans de vie en moyenne.

tombili-turkish-montageElle paraissait sympathique à tout le monde et donnait le sourire, aussi bien dans le quartier que sur le monde virtuel. Le photomontage à droite, explique sans doute mieux que mille et un mots, l’image que le fait de voir Tombili accoudé au trottoir pouvait évoquer chez la plupart des passants.

On va donc se consoler en se disant que Tombili a eu une vie plutôt heureuse.

En fin septembre sa sculpture trouvera sa place et sa représentation artistique surveillera tout ce qui se passe dans le quartier, comme Tombili faisait.

Qu’elle rest in meow !

Tombili, une célébrité planétaire...
Tombili, une célébrité planétaire…

Ajout du 4 octobre

Le blog “Anatolian Cats” annonce dans son article, que le projet est finalisé et Tombili est désormais immortelle.

tombili-immortelle-sculpture-finie

Ajout du 8 novembre 2016 :

La sculpture de Tombili n’a pas fait long feu… Elle a été volée, dans la nuit du 7 au 8 novembre, au bout d’un mois….

Sans commentaire.

tombili

Ajout du 10 novembre 2016 :

La personne qui avait volé la statue de Tombili a du avoir des remords, car on a retrouvé la statuette à sa place deux jours plus tard.
Voilà qui finit bien…


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil


KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil