Yenikapı : Le grand meeting sous la loupe

Yenikapı

Une journée historique s’est déroulée à Istanbul, sans contestation possible, ce 7 août 2016 : le rassemblement de Yenikapı ! Un retour sur le contexte, la préparation et la forme.

Factuellement, voici un aperçu du déroulé de la journée, que nous incluons dans un dossier spécial, avec les interventions traduites en larges extraits. Nous livrerons aussi une tentative d’analyse à chaud, de ce qui est une date fondamentale, dans la poursuite et l’accélération du coup d’état civil d’Erdogan.

Les préparations

Pendant que les installations se terminaient sur la place, le métro de Yenikapı avait été décoré d’affiches des « martyrs » du coup d’état. Les participants ont commencé à arriver dès le matin, et ont accédé à l’espace réservé pour le meeting après avoir passé des contrôles de sécurité.

yenikapi -sehit

Les participants ont fait la course pour trouver une place proche de la tribune. Ils entraient sur l’espace en courant.

De nombreuses célébrités ont participé au meeting. Des centaines d’artistes étaient là comme Orhan Gencebay, İbrahim Tatlıses, Kenan İmirzalıoğlu, Yılmaz Erdoğan, Arda Turan, Hande Yener, Ümit Besen, Mustafa Sandal, İpek Acar, İrem Derici, Rafet El, Roman, Orchestre Enbe, Ferhat Göçer, Hayko Cepkin, Burcu Güneş, Kibariye, Özgün, Ahmet Özhan, Ziynet Sali, Türkan Şoray… Il était prévu que les célébrités arrivent, pour éviter les problèmes de circulation évidents, par la voie maritime. 5 bateaux avaient été mis à disposition pour transférer environ 500 personnes entre Bebek et Yenikapı. Par ailleurs, une équipe de 25 valets et une équipe de 100 personnes chargées de l’organisation avaient été mises à disposition des célébrités.

yenikapi vip

Les organisateurs avaient annoncé que les « tours de garde de la démocratie » qui se déroulaient depuis le 15 juillet, seraient couronnes par ce meeting » et qu’ils attendaient environ 5 millions de participants. Après le meeting, les organisateurs maintiennent leur chiffre annoncé. l’Agence Anatolienne (AA) publie également une infographie. Mais de nombreux médias chiffrent le nombre de participants à 1 million. L’espace réservé aux meetings est non pas de 270.000 m2 comme l’AA annonce mais de 160.000 m2.

En appliquant la « méthode de calcul de l’intensité », qui considère pour des groupements non intense 1 personne par m2, et pour les groupements intenses 4 personnes par m2, même en se basant sur les dimensions donnés par l’AA, soit 270.000 m2, et prenant la formule pour des groupes intenses on obtient au maximum 1 million 80 mille personnes.

aa_ayenikapi chiffres Yenikapı

Les transports en commun étaient bien sûr gratuits. En plus des lignes habituelles renforcées, 200 vapur (bateaux de Bosphore), 50 bateaux privés loués, et 20 bus réservés aux enfants et personnes âgées étaient mis à disposition des participants.

10h30
Les accès devaient être ouverts à 13h30, mais les policiers ont commencé à laisser passer les participants dès 10h30, afin d’éviter les engorgements.

13h20
La température atteignant 36°C, plusieurs points d’eau potable ont été installés dans divers endroits sur la place. 5 millions de bouteilles d’eau ont été distribuées. Un emplacement VIP a été installé devant l’emplacement réservé aux médias, à gauche, près de la scène. Sur les deux côté de la scène des drapeaux géants d’Atatürk et d’Erdoğan on été accrochés et une pancarte sur laquelle les noms des martyrs du 15 juillet étaient écrits, ornée de la devise « La Patrie vous est reconnaissante » a été posée sur la tribune.

yenikapi-miting4 Yenikapı

Des drapeaux turcs ont été distribués aux participants, après leur passage au contrôle de métal et de rayon X. 1,5 millions de casquettes 2,5 millions de drapeaux étaient à disposition.

Sans compter les forces de sécurité, 13.000 personnes était affectées pour l’organisation, technique, installations, distribution du matériel etc…

13h30
Des annonces ont été faites depuis la tribune pour que les participants ne sortent pas d’autres drapeaux que le drapeau turc, ni devises. Il y avait pourtant quelques drapeaux représentant l’Afghanistan, l’Albanie, et même l’Armée libre syrienne… L’ordre de confisquer les drapeaux autre que celui de la Turquie a été donné aux agents de sécurité. 15.000 policiers et 15.000 civils ont été déployés sur l’espace, les environs et sur différents parcours d’arrivée. La police maritime en bateaux et 2 hélicoptères étaient aussi en service.

yenikapi bateauxCertains bateaux n’ont pas pu débarquer leurs voyageurs au port de Yenikapı et repartis. Les participants qui n’ont pas pu accéder sur la place, ont suivi le meeting sur des écrans géants à l’extérieur.

Avant le début du meeting, une vidéo titrée « Les martyrs du 15 juillet » contenant l’histoire de la tentative du coup d’état et les réactions à chaud du Président de la République Erdoğan et d’autres leaders politiques a été projetée. Ensuite les noms des martyrs ont été lus un par un, et pendant cet « appel » les participants ont répondu à chaque nom : « Présent ! »

Une « minute de silence » à 17h15 et l’hymne nationale ont marqué le début du meeting.

Comme il s’agissait d’un « Meeting de la Démocratie et des martyrs », des passages du Coran ont été lus, et des prières ont été faites. Ensuite, Les ghazi [titre donné aux blessés de guerre], du 15 juillet, donc les blessés du coup d’état ont pris parole, suivi de Devlet Bahçeli, le leader du MHP ultranationaliste, Kemal Kılıçdaroğlu le leader du CHP kémaliste, Le Premier Ministre et leader de l’AKP Binali Yıldırım, le Président de l’Assemblée Nationale İsmail Kahraman. En dernier, comme couronnement, Recep Tayyip Erdoğan a fait son discours.

Tayyip Erdoğan, qui est arrivé sur place avec son épouse, a été annoncé comme « L’enfant courageux de l’Anatolie. La voix drue des lésés. Notre commandant suprême. »

yenikapi erdogan tribune

Quant à Kemal Kılıçdaroğlu, quand il a été annoncé depuis la tribune, il a été hué. Le présentateur est intervenu “Non ! Jamais, jamais ! Non. Aujourd’hui c’est le jour de l’union nationale ! “ (vidéo)


Dossier spécial : 7 août 2016

Ce dossier nous a semblé nécessaire pour à la fois avoir les éléments factuels et des supports d’analyses, et donner nos parti pris, qui ne sont que les nôtres, afin d’amorcer un débat. En effet, tant dans la diaspora kurde et turque en Europe ou ailleurs que dans les gauches européennes et le mouvement libertaire dont nous sommes proches, ce débat internationaliste est indispensable, puisqu’il rejoint tous les autres sur l’avenir des luttes et la défense des utopies qui nous feront avancer.

Chapitres 

Annexes

et bien d’autres…
Notamment sur Susam Sokak pour ses analyses, le blog d’Etienne Copeaux….
Aller au > Dossier spécial Kedistan : 7 août 2016

 


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts