Nusaybin: après la résistance, le risque de massacre

Nusaybin

Nusaybin est une ville à majorité kurde de la province de Mardin. Les YPS, milices de jeunes kurdes ayant pris les armes pour défendre leurs quartiers contre l’armée et la police turque, y mènent une résistance héroïque depuis plus de 70 jours. Les YPS qui ne sont armées que d’armes légères affrontent les chars de l’État turc.

carte-turquie-nusaybinBeaucoup de jeunes kurdes sont morts pour défendre leur quartier et leur maison. Malgré les forces de répression déployées, l’État turc est resté bloqué face à la détermination des forces d’auto-défense, ces forces d’élite étant incapables de pénétrer dans les quartiers malgré des tirs intenses. L’armée a commencé à bombarder la ville sans relâche et a commencé à incendier les maisons avec pour objectif de faire plier la résistance.

Ce fut un nouvelle échec pour les forces armées de Turquie qui en sont maintenant à bombarder la ville avec des avions de chasse et des armes chimiques « qui brûlent la peau ». L’objectif de l’État est simple : il détruit ce qu’il ne peut conquérir. Il cherche à répandre la terreur dans les cœurs des populations pour qu’elles se soumettent à son joug dictatorial.

Face à la menace de massacre de la population de Nusaybin, les YPS ont déclaré leur retrait de la ville. Malgré cela les bombardements n’ont pas cessé et le risque de massacre et grand. La population, déterminée à résister, est restée en nombre dans la ville. On parle de plus de 50.000 civils qui risquent d’être livrés au massacre. En effet l’État turc n’en est pas à son coup d’essai : déjà à Sur et à Cizre ce sont des centaines de civils qui ont été tué. A Cizre des civils s’était retrouvés bloqués dans des caves dans lesquelles ils ont été affamés avant d’être brûlé vif. Leurs cadavres avaient ensuite été découpés et répandus à travers la ville, jetés dans le fleuve, voir déplacés dans d’autres villes.

Face à cette menace, les différentes organisations kurdes appellent à organiser une marche jusqu’à Nusaybin. Ils appellent également tout les révolutionnaires et progressistes à les soutenir. Contre les massacres de l’Etat Turc il est important de nous mobiliser en informant et en rejoignant les cortèges kurdes dans nos villes respectives. La terreur d’État doit cesser, agissons avant qu’il ne soit trop tard !

Raphaël Lebrujah

 

Auteur(e) invité(e)
AmiEs contributrices, contributeurs traversant les pages de Kedistan, occasionnellement ou régulièrement...
Avatar

AmiEs contributrices, contributeurs traversant les pages de Kedistan, occasionnellement ou régulièrement...

    Related posts