Des combattants internationalistes au Rojava détaillent leur présence sur le front, semaine après semaine… Et parfois il y a des trouvailles, par exemple un amusant butin de guerre…


Le 7 avril 2016

J’en profite aujourd’hui pour vous envoyer quelques photos de reliques de Daech prises après la reprise par les YPG et YPJ de Cédade.

Dans cette ville il semble qu’il y avait une importante communauté de barbu(e)s francophones…

Petit programme qui en fait est tout un programme. Ce qui est clair c’est que DAECH tant au combat que dans sa vie privée est pétri de rigueur et de volonté. Cette détermination leur a permis d’avoir la suprématie sur tous les autres en Syrie et en Irak excepté les YPG et YPJ qui ont cette même détermination.

Avec les photos de John Smith

rojava trouvailles daech 02 front

Louange semble-t-il d’une fille à son père. Vu de mon côté, à la teneur du propos, effectivement j’ai confirmation que l’on peut vendre son âme au diable.

rojava trouvailles daech 7

Réflexion sur la calomnie et la médisance. Vu de mon côté et compte tenu du comportement des barbus avec leurs pairs et ceux qui n’y sont pas affiliés, il n’y aurait donc pas d’autre choix que de la boucler et de subir.

rojava trouvailles daech 5 front

Edition du sens des versets du Coran en français par un check du Niger et édité en Arabie Saoudite.

rojava trouvailles daech 1 front

Les couleurs, les fruits on ne peut être plus explicite.

rojava trouvailles daech 8 front

Badge de DAECH porté par certains combattants.

rojava trouvailles daech 6 front

Bouteille d’eau à l’effigie d’ISIS !

rojava trouvailles daech 3 front

C.C.


Hors quelques reportages, il n’est pas simple de se faire une idée du quotidien d’unE combattantE des YPG-YPJ au Rojava. Lorsqu’il s’agit de volontaires étrangers, ces reportages prennent parfois des tournures incongrues, dérivant vers la fascination des armes.
Par ailleurs, il est bien évident que des informations d’ordre purement militaires ne peuvent faire l’objet de publications tous azimuths. Là, des « volontaires internationalistes » nous ont proposé de diffuser leurs notes personnelles prises au jour le jour, pour relayer leur propre carnet de bord. Nous avons accepté, tout en sachant qu’il nous était impossible de vérifier ces informations. Nous vous livrerons donc de façon brute « une chronique de guerre au Rojava ». Kedistan se fera donc un simple vecteur de publication de ces notes, respectant la subjectivité et le style de leurs auteurs.
Voir chroniques précédents ici : Chroniques du front

Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.