Début mars, lors de la visite aux Etats Unis de Recep Tayyip Erdogan, ses gardes du corps ont fait usage d’une toute nouvelle technique pour “neutraliser” les protestataires qui scandaient des slogans hostiles lors des déplacements du “Sultan”.

Après l’incident diplomatique de février, que les gardes avaient provoqué à Quito en Equateur, en tabassant les militantes qui manifestaient contre Erdogan, il fallait bien qu’ils rusent pour trouver d’autres moyens offensif un peu moins voyants et détestables. Ils ont donc inventé une nouvelle arme fatale, entre cri de Tarzan et meuglement.

La trouvaille consiste donc à essayer de crier encore plus fort que les manifestants. Mais, ne sachant pas quoi dire, les slogans à la gloire de Tayyip étant un peu courts, les gardes ont hurlé quelquechose comme :

“Aaaaaeeeiooooo ! Aaaooouuiiiiaaaeee !”

Cette “performance d’improvisation” a créé, sans pour autant permettre aux gardes de prendre le dessus sur les slogans “Erdogan assassin !”, une énorme vague de risées sur les médias et leurs voix résonnent encore très fort sur les réseaux sociaux.

Savourez une nouvelle fois ces moments “lyriques”…

Et regardez comment les chants des gardes de Tayyip ont vogué par dessus les océans jusqu’aux côtes turques.

Cette semaine, trois magazines satiriques turcs, ont consacré, sans se consulter, leur couverture au fameux refrain improvisé.

Nous découvrons dans les kiosques un joli “brelan de roi”

gardes erdogan aaeeiioo 1

Les gardes : “AAAEEEOOOAAAAAEEAA !”
Erdogan : “C’est bon les enfants, ce n’est plus la peine de crier, nous sommes au dessus de la Turquie !”

gardes erdogan aaeeiioo 2

Obama : “Je suis dérangé par les penchants anti démocratiques et anti liberté de presse en Turquie… Votre gouvernance fait dériver la Turquie vers une voie très inquiétante…”
Les gardes : “AAAAEEEÖÖÖ ! AOOOA… AAAÖ !”

gardes erdogan aaeeiioo 3

Obama : “Je pense que le Président Erdogan….”
Erdogan : “ÖOOEEEAAAARGHHH !”

Deux jours plus tard, les mêmes gardes étaient en train de taper sur les journalistes turcs venus suivre le discours que Erdogan devait donner au Brookings Institution. Ils ont cette fois refait usage de leurs bras. Quand on dit “Le naturel revient au galop”…

usa brookings gardes erdogan


Traductions & rédaction par Kedistan. | Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et en ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.