Nouvelle explosion à Ankara aujourd’hui

Ankara

Dans le quartier de Kızılay, à 18h35 une explosion est survenue près de Güven Park, à Ankara.

D’après les informations relayées par les témoins, il y aurait des blessés et des voitures seraient en feu. Les ambulances et pompiers ont été envoyés sur place.

On peut lire dans DIHA un passant présent sur place lors de l’explosion qui apporte son témoignage :

Nous étions devant la bibliothèque Adnan Ötüken près de Güven Park. Il y a eu une forte explosion sur la place de Kızılay. Les vitres ont été brisées aux alentours. L’explosion était tellement forte que nous avons ressenti les secousses à 150, 200 mètres de distance. Il y a des gens qui disent qu’on l’a entendu jusqu’à Dikmen. Après l’explosion nous avons entendu près de 10 détonations d’armes. Suite à cela nous nous sommes réfugiés dans un immeuble proche. Après l’explosion, les gens autour de nous ont réagi en disant « Ce pays est devenu invivable, quel genre de gouvernement on a ? »

Pour l’instant il n’y a pas de détails officiels ou revendication concernant l’explosion. Il y aurait 75 blessés et 25 morts. Les images et vidéos sont partagées sur les réseaux sociaux.

Comme l’attentat d’Abidjan a été revendiqué immédiatement par Daech et que la dernière explosion d’Ankara avait été elle, revendiquée par le TAK le lendemain, cet attaque est interprété aujourd’hui par certains, comme une réponse à l’annonce des opérations imminentes à Yüksekova, après l’annonce de couvre-feu prévu pour 22h ce soir et le déploiement de 20 milles militaires. D’autres avancent diverses théories, expliquant que l’attentat serait organisé pour légitimer les opérations… Nous observons sur les réseaux sociaux aussi bien un déversement de haine envers les Kurdes, que la condamnation de l’Etat, “des vrais responsables qui ont mis le pays en chaos”.

Des déclarations des passants accusatrices nombreuses disent en direction de la police :

Vous ne savez que attaquer les populations et les civils !

En effet, ces opérations imminentes ont aussi été annoncées dans la presse alliée d’Erdogan, c’est à dire la quasi totalité, puisqu’une partie est sous séquestre. Le régime ne se gêne donc plus pour annoncer ses “opérations” à l’avance, tant il se sent dans l’impunité totale et sait qu’il ne risque pas de “reproches” hors de ses frontières, pour les crimes qu’il commettra.

On peut donc s’attendre, comme ce fut le cas lors de la dernière explosion, à une censure des réseaux sociaux ainsi qu’une “omerta” fortement conseillée de la presse.

… A suivre


>> Ajout 20h46 (heure Turquie)

La Préfecture après avoir déclaré 25 morts a porté le chiffre à 27 et 75 blessés, mais les informations provenant des services d’urgence annoncent 153 blessés, transférés dans différents hôpitaux.

Selon la Préfecture il s’agirait d’un véhicule piégé.

Le 11 mars, l’ambassade américaine avait informé (via son site internet en autre) le gouvernement turc d’une possible attaque terroriste de bâtiments officiels. On peut se demander pourquoi aucune mesure particulière n’avait en apparence été prise, se demande la population. De là à penser que cette atmosphère  de guerre civile arrange le pouvoir, il n’y a qu’un pas.

>> Ajout : 22h16 (heure Turquie)

Le porte parole de la Chambre des Toubibs d’Ankara, Hüseyin Demirdizen, a annoncé que le nombre de morts a atteint les 31 et les blessés 161.

>> Ajout : 22h25 (heure Turquie)

Comme attendu, le Tribunal de Gölbaşı à Ankara, a établi une censure sur les réseaux sociaux à l’intérieur de la Turquie. (source Ötekilerin Postası)

>> Ajout : 23h30 (heure Turquie)ankara

Après l’attentat d’Ankara de ce soir, des manifestations et sit-in ont lieu dans plusieurs villes du pays, à Istanbul dans différents lieux, à Izmir, Eskişehir, Bursa, Hatay, Ankara… Les manifestants clament que les responsables de ces attentat sont les politiques de guerre de l’AKP et d’Erdoğan et demandent leur démission. Les manifestations sont relayées ICI (page en turc)

Nombre de morts : 34

Lisez aussi l’article suivant Les suites de l’attentat à Ankara



Pour être tenu informé des suites, même si sur cet article les infos seront ajoutée, la page facebook de Kedistan est disponible.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.

 

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts