Mars 2014, Berkin était assassiné

Berkin

Il est des dates anniversaires qu’on préférerait ne pas avoir dans un agenda.

Celle de l’assassinat de Berkin, jeune de 15 ans décédé après 269 jours de coma des suites de blessures infligées par la police lors de la vague de contestation un an après la Résistance de Gezi de juin 2013 en fait partie.

Nous republions en hommage une vidéo de Fatih Pinar, journaliste, qui donne la mesure de l’émotion qu’avait suscitée cette mort annoncée, 269 jours après ce crime.

Vous trouverez ICI également, et ICI pour les membres de facebook, différents articles qui vous redonneront le contexte et les circonstances de l’assassinat de Berkin par les forces de répression.

Lorsqu’on regarde cette vidéo, et toutes celles qui ont précédé, sur le mouvement de Gezi et ses suites, on mesure les reculs imposés aux mouvements de contestation, par Erdogan et l’appareil d’Etat turc à son service depuis.

Cette énergie qui ira jusqu’à faire vaciller ce régime, si elle a aussi donné naissance à une opposition démocratique organisée, a pourtant été cassée, divisée depuis 2 ans.

Le résultat électoral de juin 2015, test de popularité grandeur nature du régime AKP, avait engrangé cette énergie en partie, et fait émerger le HDP.

La reprise de la guerre au Kurdistan Nord, suite à l’attentat de Suruç, instrumentalisé, fut une véritable machine à briser et disperser cette opposition politique. Le contexte géopolitique syrien et irakien, les proximités délétères avec Daech, semèrent aussi la division dans les rangs de la contestation.

C’est autour de la défense de la « Nation turque en danger », doublée d’une offensive militaire et policière, en même temps qu’une main de fer mise sur tous les contre pouvoirs, qu’Erdogan parviendra à briser cette énergie et à en redisposer en tenailles une partie entre craintes du lendemain, trouille nationale et kémalisme toujours prégnant.

En ce sens, les élections de novembre 2015, sont le deuxième test, celui d’un recul politique et populaire de l’opposition, tout autant qu’un retour à la division.

Commémorer la mort de Berkin, devient l’anniversaire d’un rapport de forces toujours possible face au régime AKP, dès lors où l’opposition politique et populaire, toujours présente, que ce soit sur les exigences de paix où les luttes environnementales, ne se divisera plus sur les questions « nationales », entre kémalisme républicain formel et autonomie kurde.

Dans le sauve qui peut créé par le chaos Erdogan, et le sentiment d’abandon que procure le soutien Européen au régime, nous en sommes très loin.


Vous pouvez utiliser, partager les articles et les traductions de Kedistan en précisant la source et ajoutant un lien afin de respecter le travail des auteur(e)s et traductrices/teurs. Merci.
Kedistan’ın tüm yayınlarını, yazar ve çevirmenlerin emeğine saygı göstererek, kaynak ve link vererek paylaşabilirisiniz. Teşekkürler.
KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

    Related posts