Mail de notre lecteur Olivier, reçu aujourd’hui ….
La compagnie aérienne nationale turque souhaite “le bonheur d’être ensemble !” pour 2016.
Non ce n’est pas un gag !

Être ensemble sans frontières c’est ce que souhaiteraient beaucoup de Turcs du sud-est, ceux qui ont des origines kurdes mais qui sont Turcs, chassés à coup de chars et tirs à balles de leurs grandes villes par les forces armées de leur gouvernement ! (plus de 200 morts en deux semaines).
On peut s’inquiéter du peu de réactions des gouvernements, notamment des pays d’Europe qui ont fait bourse commune pour refiler 3 milliards au gouvernement turc, en échange de garder dans ce beau pays le plus possible de réfugiés syriens.
(La prochaine vague de réfugiées approche, elle sera kurde !)
On peut aussi s’inquiéter du peu de réaction d’une très grande partie de la population turque, et des grands partis politiques de ce pays. La haine des Kurdes est semble-t-il assez partagée depuis qu’Erdogan fait l’opinion !
Combien de temps  cela va-t-il durer et jusqu’à combien de morts ? Pensez vous vraiment qu’il y a les Turcs d’un côté et les Kurdes de l’autre ? Qu’il y ait si peu de familles multi-ethniques ! Elles sont légions !
Pensez-vous que la soif de pouvoir absolu d’un mégalo s’arrêtera à l’écrasement des Kurdes ?
.

Quand ils sont venus chercher les communistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas communiste.

Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
Je n’ai rien dit,
Je n’étais pas syndicaliste.

Quand ils sont venus chercher les juifs,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas juif.

Quand ils sont venus chercher les catholiques,
Je n’ai pas protesté,
Je n’étais pas catholique.

Puis ils sont venus me chercher,

Et il ne restait personne pour protester.

Martin Niemöller