“Sarı Gelin” une chanson populaire revendiquée par les peuples de l’Iran, du Caucase du Sud, et de l’Est de l’Anatolie. Mais le plus important, au delà de ces “revendications”, c’est qu’elle soit chantée sur toutes ces terres et depuis bien des générations… Quand la chanson nous enveloppe, on n’entend plus les revendications des unes et des autres et on se laisse porter par la musique sans frontières, emporter même …

La mélodie ne diffère pas selon la région et la langue, même si les paroles sont différentes. Le thème est le point commun à toutes les versions. Elles parlent d’une histoire d’amour impossible, où le garçon ne peut atteindre sa bien aimée…

“Sarı Gelin” ou “Sari Aghjik” est soit une grande fille blonde ou une fille de la montagne, ou une mariée habillée en jaune… selon la langue dans laquelle la chanson est chantée. En arménien c’est Սարի Աղջիկ Sari Aghjik, en azerbaïdjanais : Sarı Gəlin / ساری گلین , et en turc Sarı Gelin…

J’aurais voulu pouvoir accéder à plus d’informations. Mais les différents alphabets que j’ai croisés ont été des vraies embûches pour moi. Je suis partie donc à la découverte en aveuglette, mais les oreilles bien ouvertes.

Je suis sûre que j’ai oublié des versions importantes, ou que je ne les ai pas croisées par faute de traduction. Je sais que vous me pardonnerez. Mais si vous voyez que j’ai oublié vraiment un « must », soyez sympas, ne privez pas les autres de votre trouvaille, dites le moi pour que je l’ajoute à l’article.

J’ajoute aussi, une spéciale dédicace avec mes remerciement à Sylvie, adorable et fidèle lectrice de Kedistan, pour m’avoir donné envie d’écrire une chronique musicale sur Sarı Gelin. 

En faisant mes recherches, en naviguant entre les histoires qui attribuent des origines différentes à cette chanson, j’ai croisé beaucoup beaucoup de polémiques sur cette chanson, tout comme lors de l’aventure de “Katibim”. Encore une fois il ne manque pas de personnes qui s’accrochent plutôt à l’appartenance nationale, au lieu de s’approprier cette jolie chanson comme un héritage culturel commun. Jusqu’à faire des déclarations officielles pour “dénoncer” le fait qu’un artiste de tel pays, la chante en telle langue… Nationalisme quand tu nous tiens.

J’ai décidé alors de vous présenter mes trouvailles dans un désordre joyeusement aléatoire et de vous faire papillonner d’une culture à l’autre… Pour ne fâcher personne, j’ai joué avec mon jeune chat, qui a donné l’ordre en tirant au sort des petits papiers.

Le petit chat commence donc par un grand musicien arménien Shara Dalian 

[vsw id=”005rFLraNf8″ source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Safura Aliyeva, artiste azerbaïdjanais, a composé aussi sa version.

[vsw id=”ZENs5j7PsS0″ source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

En 2013 le chanteur arménien Andre avait chanté sa version “Sari Aghjik” 

[vsw id=”nUuBp8J5GA4″ source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

En 2014 c’était au tour d’Emmy de chanter cette jolie chanson en arménien.

[vsw id=”FGRbG9L0x1A” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

En Turquie la mariée blonde est très convoitée également.
Kardeş Türküler, la formation multiculture avait enregistré Sarı gelin en 1997.

[vsw id=”897AbBF2jak” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Une des versions turques les plus connues est celle chantée pas Yavuz Bingöl. Ce chanteur nous énerve parce qu’il fait partie des artistes pro-Tayyip. Alors boycott… pas de vidéo, mais si vous y tenez, cliquez ici.

Passons à la dance :

Oksana Rasulova artiste de danse traditionnelle azerbaïdjanaise a produit une vidéo de Sarı gelinVoici la version officielle de chez officielle.

[vsw id=”1j3TcF_c2kU” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Armenian Folk Dance… Les trois grâces…

[vsw id=”u0c0WCxgtlE” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

renoncules-gelin-cicegi-sari-Sarı Gelin

Renoncules
Gelin çiçeği (fleur de mariée)

En Azarbaïdjan c’est Huseyn Javid, poète et dramaturge du 20ème siècle qui avait mis en scène Sarı Gelin dans l’actualité de 1914, en apportant une nouvelle dimension dans cette histoire d’amour impossible. Dans Sheikh Sanan, la version théâtrale de Huseyn Javid, le garçon était un musulman et la fille une chrétienne.

L’histoire a été également adaptée au cinéma par Yaver Rzayev, en 1999. Le film parle de la guerre entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie. Le garçon se nomme Gadir et il a une vision d’une jeune mariée vêtue de jaune. Cette couleur est le symnbole de la mort dans les deux cultures.

En Turquie et en 2009 le DVD d’un documentaire négationniste intitulé Sarı Gelin, La vrai histoire du problème arménien (Ermeni Sorununun İç Yüzü Belgeseli) fut distribué dans les écoles par le Ministère d’Education turque et projeté aux élèves. Cette initiative avait provoqué de multiples réactions aussi bien de la part des arméniens que des turcs, et de certains syndicats enseignants, comme d’organisations de société civile progressistes, parce que considérée comme une démarche pour « semer la haine sous prétexte de projet pédagogique ». Vous pourrez trouver les détails dans l’article du Collectif Van, ou survoler les autres articles du site qui traitent du même sujet.

Il existe aussi un ensemble musical qui s’appelle “Sarı Gelin”. Carrément !

Plusieurs chanteuses et chanteurs participant(e)s du fameux “concours Eurovision” l’ont chantée. Safura, Andre et Emmy dont vous avez fait la connaissance plus haut, en font partie.
Mais il y en a d’autres comme Anmary, de Lettonie.

[vsw id=”vpcIX37xwko” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

En 2013, lors d’un concert réunissant plusieurs chanteurs italiens au Crystal Hall à Baku, Toto Cutugno a chanté Sarı gelin en azerbaïdjanais.
Allez hop, comme si vous y étiez…

[vsw id=”iWyKYLz6uvk” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Une autre que vous connaissez comme “grande gueu…” a participé au jeu. C’est Lara Fabian. Toujours en azerbaïdjanais au Heydar Aliyev Palace en 2014…

[vsw id=”YvAa3v6DSzs” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Le chanteur anglais d’origine azerbaïdjanaise Sami Yusuf a rejoint le club de Sarı gelin en 2014 avec sa version en anglais.

[vsw id=”2QZ2IWlB9NQ” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Ils chantent tous la même chanson : Chanteuse kirghiz Gulira Kasimkulova, sur la même scène Oleg Chebodaev, et encore Arayim Jukenova, chanteuse kazakh… (vous pouvez cliquer sur le nom, pour les écouter)

Cem Adrian, chanteur turc nous étonne…

[vsw id=”uV6oj8ZGUXc” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Elchin Shirinov trio, et sa version jazzy azerbaïdjanaise.

[vsw id=”MXgSlR-bnmE” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Farid Farjad, musicien perse, au violon.

[vsw id=”PRDI4A28bAw” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Sarı gelin en piano solo. Vidéo publiée par Piano turca, un projet de recueil musical dédié au piano. Dommage, le pianiste n’est pas annoncé…


Une version originale de Hossein Alizadeh et Djivan Gasparyan 

[vsw id=”R4Zf2X8GHDg” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Nadik, thème oriental, programmation rythmique un peu teintée Hip Hop, un flow un peu slam…

[vsw id=”pqBk3z9cGLU” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Deux versions traditionnelles à la turque.
La première est celle de Havvanur avec sa voix “yanık”, littéralement “brûlée” en turc, utilisé pour une voix un peu rauque, avec des effet de gorge, une voix qui va droit au coeur.
Et la deuxième sera celle d’Ibrahim Erkal… Même sensation d’être touché au coeur.

[vsw id=”QlePR88Tevw” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

[vsw id=”Me-QCnrB2XI” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

J’ai une petite tendresse pour l’interprétation du jeune chanteur turc Kıraç.

[vsw id=”SQHw5KT-vqI” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

La poignante interprétation d’Alim Qasimov et Fargana Qasimova, père et fille en duo…

[vsw id=”OrSRHTWpEOA” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Hommage à Hrant Dink :
Sarı Gelin
était aussi la chanson préféré de Hrant Dink, journaliste, écrivain arménien de Turquie, assassiné lâchement, dans la rue le 19 janvier 2007.  Voilà une vidéorama avec Sarı Gelin en bande son. (Par contre je n’ai pas trouvé le musicien/groupe, si vous le répérez, n’hésitez pas à nous contacter)

[vsw id=”TZZKtx7v44w” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]

Sezen Aksu déclare en 2012 qu’elle chantera Sarı gelin en armenien pour son futur projet et s’attire les foudres nationalistes azarbaïdjannaises et des habitants d’Erzurum en Turquie, qui considèrent chacun que la chanson leur appartient. Or Sezen disait « Ce sont des chansons chantées depuis des siècles. Qu’est-ce que ça fait du bien de les chanter ensemble » Je vous offre là, une magnifique interprétation extraite du double DVD “Türkiye Şarkıları” (Chansons de Turquie). Les enregistrements étaient réalisés lors d’une série de concerts  organisés en 2002, dans les théâtres antiques d’Ephèse et Aspendos, ainsi que à l’amphithéâtre Cemil Topuzlu à Harbiye (Istanbul) et au Palais des Beaux Arts à Bruxelles. Sezen partageait la scène avec le groupe juif Los Paşaros Sefaradis, le groupe grec de Turquie (rum) Oniro, le choeur arménien de Feriköy Vartanants, le Choeur d’enfants de la Mairie de Diyarbakır, le groupe de musique classique turque, Enderun et le Ballet et l’Opéra d’Izmir
Vous pouvez trouver une vidéo d’une heure et demie ici.

Si la vidéo suivante, dure 6 minutes, c’est parce que Sezen interprète Sarı Gelin en dialogue avec le choeur arménien de Feriköy Vartanants. Sezen chante comme promis, en arménien, et ensuite le choeur reprend en turc. Très belle prestation. Une communion…

Notre balade se terminera sur ces magnifiques notes.

[vsw id=”Nr91PX0gbHc” source=”youtube” width=”640″ height=”344″ autoplay=”no”]


Voici la partition et les paroles en turc de Sarı gelin 

sari-gelin-partition

cliquez pour agrandir

Erzurum çarşı Pazar,
leylim aman! aman! (x2) sarı gelin.
İçinde bir kız gezer, ay! nenen ölsün,
sarı gelin aman! (x3) suna yarim.
Elinde divit kalem,
leylim aman! aman! (x2) sarı gelin.
Dertlere derman yazar,
/ Katlime ferman yazaray! nenen ölsün,
Sarı gelin aman! (x3) suna yarim.
Erzurum’da bir kuş var,
leylim aman! aman! (x2) sarı gelin.
Kanadında gümüş var, ay! nenen ölsün,
sarı gelin aman! (x3) suna yarim.
Palandöken güzel dağ,
leylim aman! aman! (x2) sarı gelin.
Altı mor sümbüllü bağ ay nenen ölsün
sarı gelin aman! (x3) suna yarim.
Vermem seni ellere,
leylim aman! aman! (x2) sarı gelin.
Niceki bu halimse, ay! nenen ölsün,
sarı gelin aman! (x3) suna yarim.


Ne parlant pas les autres langues, je traduis pour vous, la version en turc.

Erzurum est un marché
leylim aman, sarı gelin
à l’intérieur se promène une fille, aïe, que ta mémé meurt
sarı gelin aman, ma chérie canette (mot affectif pour une belle femme)

Dans ses mains, la plume
leylim aman, sarı gelin
elle écrit des guérisons aux soucis, aïe, que ta mémé meurt
(ou, elle écrit l’ordre de ma mort)
sarı gelin aman, ma chérie canette

il y a un oiseau à Erzurum
leylim aman, sarı gelin
il y’a de l’argent sur son aile, aïe, que ta mémé meurt
sarı gelin aman, ma chérie canette

Palandöken joli montagne
leylim aman, sarı gelin
la vigne aux jacintes mauves, aïe, que ta mémé meurt
sarı gelin aman, ma chérie canette

Je ne te laisserai pas aux autres
leylim aman, sarı gelin
C’est pour ça je suis comme ça, aïe, que ta mémé meurt
sarı gelin aman, ma chérie canette


Les paroles en arménien

Վարդ սիրեցի՝ փուշ դառավ,

Դլե յաման, (x3), Գնաց, ուրիշին առավ
Ա՜խ, մերըդ մեռնիսարի աղջիկ, օ՜յ, օ՜յ,
Քարի աղջիկ, օյ, օյՔար սիրտ աղջիկ, օյ, օյ,
Չար սիրտ աղջիկ:

Գնաց, ուրիշին առավԴլե յաման, լեյլի ջան, ջան:
Մինուճարիս մեղքացիր

Դլե յաման, (x3) Թույն մի ածա թեժ վերքիս
Ա՜խ մերըդ մեռնիսարի աղջիկ, օ՜յ, օ՜յ
Քարի աղջիկ, օյ, օյՔար սիրտ աղջիկ, օյ, օյ,
Չար սիրտ աղջիկ:

Թույն մի ածա թեժ վերքիս… Դլե յաման, լեյլի ջան, ջան:
Եղնիկ եմ՝ նետը կրծքիս,

Դըլե յաման, (x3) Տիրել ես խելք ու մտքիս
Ա՜խ մերըդ մեռնի, սարի աղջիկ, օ՜յ, օ՜յ
Քարի աղջիկ, օյ, օյՔար սիրտ աղջիկ, օյ, օյ,
Չար սիրտ աղջիկ:

Տիրել ես խելք ու մտքիս… Դլե յաման, լեյլի ջան, ջան:


En azarbaïdjanais

Saçın ucun hörməzlər, gülü sulu dərməzlər, Sarı Gəlin.
bu sevda nə sevdadır, səni mənə verməzlər;
Neynim aman, aman, (x2) sarı gəlin.
bu dərənin uzunu, çoban gaytar guzunu, Sarı Gəlin.
nə ola bir gün görəm, nazlı yarın üzünü;
Neynim aman, aman, (x2) sarı gəlin.
Gün ola mən bir görəydim nazlı yarımın üzünü
Neynim aman, aman (x2) sarı gəlin


En perse

دامن کشان
ساقی می خواران
از کنار یاران
مست و گیسو افشان می گریزد
در جام می
از شرنگ دوری
وز غم مهجوری
چون شرابی جوشان می بریزد
دارم قلبی لرزان به رهش
دیده شد نگران
ساقی می خواران
از کنار یاران
مست و گیسو افشان
می گریزد
دارم چشمی گریان به رهش
روز و شب بشمارم
تا بیاید
آزرده دل
از جفای یاری
بی وفا دلداری
ماه افسونکاری
شب نخفتم
با یادش تا
دامن از کف دادم
شد جهان از یادم
،راز عشقش در دل
تا نهفتم
ز چشمانش ریزد به دلم
شور عشق و امید
دامن از کف دادم
شد جهان از یادم
راز عشقش در دل،
تا نهفتم
دارم چشمی گریان به رهش
روز و شب بشمارم
تا بیاید