Silvan, paysages post apocalypse

A Silvan, le couvre feu est levé et l’armée turque a quitté la ville, en laissant derrière elle des maisons et commerces en ruine.

Les soldats se sont fait huer. La colère des habitants de Silvan, qui ont subi 12 jours de blocus s’exprimait spontanément dans les rues par des slogans, remarques, et sifflets… Malgré ces protestations spontanées, la protection des soldats a été assurée par les habitants qui ont fait un cordon de sécurité pour calmer les plus fâchés d’entre eux et accompagné les militaires retardataires. (A partir de 2:50 sur la vidéo suivante)

Après la levée du couvre feu, les habitants de Silvan sont descendus dans les rues  pour marcher au coudes à coudes.

Silvan-marche-14-novembre-2015

La ville a des allures post apocalypse… Les murs exposent des messages : “Si vous êtes turcs soyez en fiers, sinon soumettez-vous”, “L’Etat est passé par là”, “L’Etat est partout”, “Les filles, nous sommes venus entrer dans votre antre”…. (Une petite collection est publiée ici : “A Silvan les murs parlent“)

Maintenant il faut reprendre la vie normale. Reconstruire… Si possible, et si les opérations ne recommencent pas de nouveau. Les 10 milles habitants qui avaient quitté la ville, reviendront-ils ?

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

Related posts