Les blanches figues du “Marché”

Aydın, ville de l’Anatolie de l’Ouest est le plus important centre producteur de figues en Turquie avec 66,7% de la production. Mais la Chambre des Médecins tire aujourd’hui la sonnette d’alarme !

carte-turquie-aydinSelon les données de l’Institut de Statistiques turque (Organisme officiel) l’utilisation de peroxyde d’hydrogène dans cette production a fait exploser le nombre de cas de cancers à Aydın.

Les décès dus au cancer se concentrent dans les régions habitées, près de la rivière Menderes. Pour donner un repère, en 2010/2013 les décès dus au cancer enregistrés en Turquie représentaient un taux de 18%, mais à Aydın celui-ci monte jusqu’à 42%.

production-mondiale-figues-2011La solution aqueuse de peroxyde d’hydrogène c’est à dire “diluée”, n’est autre chose que l’eau oxygénée que vous connaissez. Néanmoins dans sa formule concentrée, ce produit est un biocide, toxique pour des organismes vivants. Le CIRC (Centre International de recherche sur le cancer) avait réévalué sa toxicité déjà en 1999.

Le peroxyde d’hydrogène, utilisé en formule concentrée, au de là de 35%, a la particularité de devenir toxique et génère des problèmes aigus ou chroniques comme des irritations des voix respiratoires, asthme, maux de ventre, hémorragies, irritations et brûlures  épidermiques, douleurs et dégâts des yeux, cécité, pertes de conscience, et il peut causer la mort.

Les tests de laboratoires constatent également que ce produit, peut provoquer non seulement des cancers, mais la stérilité et des malformations chez le foetus.

La Chambre des Médecins d’Aydın, souligne que les 70% des produits phytosanitaires sont utilisés dans l’Anatolie de l’Ouest, et souligne que l’utilisation intensive de ce produit hautement toxique, crée des problèmes de santé aussi bien chez les travailleurs du secteur, que dans la population habitant dans la région. Les médecins de l’organisation affirment que le peroxyde d’hydrogène est la première cause de l’augmentation de cas de cancer et de décès dus au cancer.

Metin Aydın, le Président de la Chambre des Médecins, précise dans un communiqué, que l’utilisation de ce produit est strictement interdite dans la culture de figues, mais que cette mesure est restée  sur le papier et n’est pas respectée. Par ailleurs, la Chambre des Médecins demande au Ministère d’Agroalimentaire de mettre en place de sérieux contrôles et d’inspecter les productions.

figues-turquie-peroxyde-d-hydrogene-1

Pourquoi du peroxyde d’hydrogène sur les figues ?

Ce produit chimique est utilisé en général dans l’industrie du cosmétique, l’alimentaire et le nettoyage. Son utilisation a été limitée dans la santé, puisque bien qu’agent biologique, il retardait la cicatrisation des plaies et creusait les cicatrices. Mais, efficace agent de blanchissement, il est utilisé principalement pour blanchir les pâtes à papier.

A Aydın les producteurs utilisent le peroxyde d’hydrogène sur une espèce de figue bien précise appelée par les locaux : “Ballı kara” (Noir mielleux). Comme son nom indique, une fois séchée, la couleur de la peau de ces figues délicieuses devient foncée. Et, bien évidemment, elles ne correspondent donc plus aux “attentes du marché mondial” qui préfère proposer dans les rayons, des fruits “standardisés” de couleur

Le standard “Morano” l’emporterait donc à ce point qu’il faudrait blanchir les fruits ? A quand les pruneaux blancs ?

Lorsque vous achèterez aux rayons spécialisés les figues séchées, les abricots où les raisins secs, en pensant que la mention “produits en Turquie” vous garantit le soleil et rien d’autre, pensez bien que la main du  “marché” est aussi lourde partout, dans l’usage divers et varié de la chimie “alimentaire”…

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.