Après le baston qui a empêché le vote de la loi dite “Pack de sécurité intérieure“, le 17 février et qui a fait 5 blessés dans les rangs des députés, et 3 le lendemain, ce soir la séance émise en live sur Internet est bien agitée.

Les députés du HDP (Parti démocratique du peuple) et CHP (Parti Républicain du Peuple) considérant que l’AKP essaye de passer la loi en force, font carrément un sit-in dans l’Assemblée Nationale. Les députés du MHP (Parti d’Action Nationaliste) les soutiennent debout. Ce qui reviendrait à ce que l’extrême droite soutienne le PS et les rangs de Mélenchon… 

Ils clament des slogans “Nous allons gagner en résistant, “A bas le fascisme” et citent les noms des jeunes tués par la police pendant la résistance de Gezi un par un, et répondent ensemble “présent !”.

Plusieurs twitts ont été envoyés depuis l’Assemblée :

La procédure de vote n’est pas conforme aux règlement intérieur.

Les droits de l’opposition sont bafoués.

C’est un coup d’état !

Les votes continuent dans un bazar total… Les premiers articles de la loi ont été adoptés. Et les votes continuent.

Süleyman Çelebi, un député du CHP a répété une seule phrase pendant 5 minutes, c’est à dire pendant tout son temps de parole : “A bas le fascisme !”. (237 fois)

Des photos qui montrent des citoyens qui commencent à se grouper devant l’Assemblée, portant des pancartes “Non au pack de sécurité intérieure” sont petit à petit publiées sur les réseaux sociaux.

 

 

Ajout Dimanche 04h 20 :

Le syndicat KESK a appelé à des manifestations simultanées dans toutes les villes du pays, contre le pack de sécurité intérieure. Le rendez-vous est donné pour 14h, le dimanche.

L’AKP a réussi à passer ce pack de loi, en piétinant le règlement intérieur de l’Assemblé, d’une façon mafieuse, malgré le refus de l’opposition populaire. Nous appelons à un sit-in, avec d’autres forces démocratiques pour protester cette imposition fascisante de l’AKP.