Voilà ce que la loi liberticide très contestée, dite “pack de sécurité intérieure” prépare pour les opposants en Turquie.

Voilà comment on anéantit l’Etat de droit et le transforme à un Etat policier, en muselant l’opposition populaire qui descend dans la rue et bafouant les droits légitimes des peuples. 

A l’occasion, Kedistan salue les manifestants qui ont défilé à Nantes aujourd’hui le 21 février, contre la répression policière !

turquie-pack-securite-interieure-infographie

(Infographie créée par ‘Les avocats démocrates libertaires’)

 

  • Tous les téléphones pourront être écoutés pendant 48h sans autorisation préalable d’un juge.
  • Toutes les écoutes téléphoniques seront inspectées par un juge unique mis en fonction à Ankara.
  • La police pourra utiliser l’eau colorée qui ne se lave pas pendant 3 jours dans des manifestations publiques.
  • En cas de non obéissance à une quelconque mesure que la police a mise en place, vous serez mis en GAV.
  • La police pourra vous mettre en GAV pendant 48h sans mandat du procureur et sans prévenir un tiers.
  • Si vous participez à un rassemblement ou une manifestation, visage couvert ou partiellement couvert, vous risquerez 5 ans de prison.
  • Ceux qui ne respectent pas les interdictions mise en place par le Préfet seront condamnés à 1 an de prison.
  • Le Préfet pourra réquisitionner le matériel et les véhicules des mairies, et donner des ordres à son personnel.
  • Les véhicules de location et leurs destinations seront tracés en temps réel.
  • La police pourra fouiller les personnes, leurs biens et leur véhicule sans ordre du Procureur.
  • La police pourra faire usage d’armes dans les manifestations publiques même avec un prétexte du genre « il avait des pierres dans sa poche ».
  • Les rassemblements et manifestations seront intégrées dans la liste des délits, par conséquent tout participant pourra être arrêté.