Un directeur d’Opéra très proche des artistes…

L’Opéra et le Ballet National Turcs (DOB – Devlet Opera ve Balesi) qui ont été déjà victimes de censures dans le passé reviennent de nouveau sur le devant de la scène, cette fois pour un scandale de surveillance illégale.

Selon Radikal, une enquête a été ouverte sur Fahrettin Atasayar, Prédisent du Bureau de la Gestion et des Finances, et Sous Directeur de L’Opéra et du Ballet National. Fahrettin est accusé d’avoir « surveillé » son personnel en ayant installé le système informatique de télésurveillance de l’institut sur son ordinateur et dirigé toutes les transmissions vers l’écran de son bureau.

Plus de 70 caméras de surveillance couvrant tous les endroits de l’institut sont actives en continu.

10 caméras ont été placées dans le parking, 4 dans le réfectoire et 10 se trouvent dans la partie direction, la majorité surveille les ateliers.

Cumhuriyet précise que suite aux plaintes déposées par le personnel, non pas une mais trois enquêtes ont été ouvertes par les inspecteurs du Ministère de la Culture et du Tourisme et suivent actuellement leur cours.

L’affaire a été mise en lumière après la demande expresse de retraite d’Fahrettin Atasayar. Les bruits sur l’existence d’enquêtes qui concernerait Atasayar se sont donc avérés réels.

Visiblement pour Atasayar « être proche » de ses collègues et des artistes signifie les espionner.
Il explique :

De cette façon, je peux suivre de très près à la fois mon personnel de direction et l’ensemble du personnel artistique.

voyeur-serrure

Le Rapport « Pressions sur la Culture et les Arts 2014 » communiqué à la presse par le député Ercan Karacaş (CHP) courant janvier 2015 recense 135 cas de censures appliqués par le gouvernement AKP. 

En 2014 :

  • 32 documentaires, films, et pièces de théâtres ont été censurés ou interdits. L’interdiction de la pièce “Les monologues du vagin” dans certaines villes en fait partie.
  • 22 cas de mutations, licenciements et démissions forcées ont été recensés dans les institutions artistiques.
  • Les radios, télévisions et journaux ont subi 18 censures et interdictions.
    Fazil_Say009Par exemple la chaîne Gün Tv a été lourdement pénalisée pour avoir passé le film « Le piano » primé de 3 Oscars.
  • 16 cas de censures et d’interdictions ont été observées dans d’autres branches artistiques. Les oeuvres de Fazıl Say ont été retirées de la programmation de l’Orchestre Symphonique National. La 15ème édition du Festival de piano d’Antalya a été réalisée en 2014 sans Fazıl Say, son directeur artistique habituel.
  • Les entités artistiques et culturelles ont reçu 16 attaques. La Scène-Atelier d’Irfan Şahinbaş utilisé par le Théatre National depuis 60 ans, a reçu 3 descentes de polices. 

Décidément l’art, la création, la culture et toute les ressources qui peuvent ouvrir l’esprit et les horizons font peur aux dirigeants.

Et ils ont parfaitement raison ! L’Art a toujours été le pire ennemi des totalitaires.

En cadeau : “La terre noire” une oeuvre déjà ancienne de Fazıl Say, trainé devant les tribunaux pour ses propos laïcs. (Il sera d’ailleurs en concert à Paris le 15 février 2015 au Théâtre des Champs Elysées.)
Pour l’instant savourons ces 6 minutes de pur bonheur…

.

..

Naz Oke pour Kedistan

Naz Oke
REDACTION | Journaliste

Chat de gouttière sans frontières.
Journalisme à l'Université de Marmara.
Architecture à l'Université de Mimar Sinan, Istanbul.
Naz Oke on EmailNaz Oke on FacebookNaz Oke on Youtube
Naz Oke

REDACTION | Journaliste Chat de gouttière sans frontières. Journalisme à l'Université de Marmara. Architecture à l'Université de Mimar Sinan, Istanbul.

    Related posts