Twitter fait le poulet !

Et pas qu’en Turquie…

Tant va le doigt dans l’engrenage, à la fin il se fait manger.

Réfléchissez à ce qui peut advenir chez vous puisque la mode est aux “mesures sécuritaires” et l’avenir est incertain avec la bête immonde qui monte.

Suite aux blocages de plusieurs comptes Twitter en Turquie, Dr. Kerem Altıparmak, Professeur à La faculté de Droit à l’Université d’Ankara a envoyé un « avertissement » au Twitter, en soulignant que celui-ci est une entreprise internationale qui a des responsabilités concernant les droits humains universels. 

Altıparmak a déclaré à Bianet qu’en Turquie les censures des tweets sont devenues inacceptables et impossibles à empêcher. Ces derniers temps comme pour le bloquage de l’affichage des tweets des journalistes, ces censures sont décidées par ordonnance.

Twitter n’a aucune obligation d’obéir aux décisions de censure prises en Turquie, mais il le fait. Si un jour une décision d’interdire aux femmes d’avoir un compte Twitter intervient, l’appliquera-t-il ? 

Certains des comptes twitter masqués appartiennent à des organisations de presse et de médias, donc Twitter devient un instrument de la censure. 

Prof. Dr. Altıparmak et Prof. Yaman Akdeniz, ont donc envoyé un avertissement à Twitter, dans lequel ils annoncent que si Twitter ne fait pas un pas vers la protection de la liberté d’expression et des droits de l’homme en levant les interdictions, ils entameront des démarches officielles à la fois en Turquie et aux Etats Unis où la société se trouve. 

Bianet apporte des précisions sur le texte envoyé au Twitter  :

Les blocages dus à l’application des décisions prises peut être considérée comme censure politique. Non seulement ces censures ne prennent pas source à la juridiction de la République de Turquie, mais les décisions juridiques et administratifs qui leur donneraient une quelconque légitimité sont inexistantes.

Ces décisions de censure, ne sont pas appliquées par les FAI mais par votre société même. Comme on peut observer dans certains cas, cette situation provoque de graves viols de la liberté d’expression et de la communication.  

Il a été observé que ce genre de décisions sont communiquées à votre société par la Direction de la Télécommunication et que votre société bloque la visibilité des comptes concernés sans aucune enquête préalable ni prise en compte des droits des utilisateurs. 


twitter-yasak-Harlem Désir, Secrétaire d’État aux Affaires européennes a prononcé un discours sur le sujet à l’ONU, jeudi dernier, il a sans doute eu l’oreille attentive d’Erdogan…

Voici le lien vers son discours.

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts