Pour l’interdiction des combats de chameaux

La proposition d’interdire les combats de chameaux en Turquie a conduit à une confrontation entre les militants des Droits des Animaux et les organisateurs de tournois de lutte de chameaux. Les membres de la commission de l‘association Bar dans la province d’Izmir, défenseurs des droits des animaux, ont lancé un appel pour l’interdiction des combats de chameaux déclarant “que les lois et les droits des animaux» ont été violés.

«C’est une culture. S’ils interdisent les droits des chameaux, tous ces chameaux seront transformés en saucisse » explique Muammer Kale de la Fédération de la Culture de la Lutte de Chameaux indique l’agence Anatolie.

“Les chameaux sont battus s’ils ne se battent pas”

Şule Baylan, porte-parole de la Fédération des Animaux de la Turquie (HAYTAP) explique que le combat de chameaux n’est pas une culture. “C’est juste un combat qui torture les animaux et viole les traités internationaux et le droit de protéger les animaux. Les Nomades utilisent des chameaux pour transporter des marchandises. Les chameaux mâles se battent seulement quand ils sont à la recherche d’une partenaire. Certaines personnes ont observé cela et en ont fait un divertissement. Ils forcent les chameaux à lutter contre leur nature. C’est totalement illégal. Ils forcent les animaux à se battre. S’ils refusent, ils donnent des coups de bâtons sur leurs pattes. Ils les battent également jusqu’à ce qu’ils crachent du sang de leur bouche ».

Pas une culture mais un jeu de la mafia

Cette pratique n’est pas dans la culture turque ou islamique. À notre demande, le Ministère de la Culture a déjà retiré de ses pages Web ces activités liées à des « sports populaires». Nous avons également reçu une fatwa de la Direction des affaires religieuses (Diyanet) qui dit que de telles activités ne sont pas appréciées par l’Islam. Ceux qui ont transformé ces activités en divertissement font des paris en cachette. Nous savons que certaines personnes gagnent de l’argent avec des combats de chien ou de coq. Il y a une mafia ici. Nous avons déjà reçu des menaces”.

Contre les lois

Şule Baylan a également ajouté que ces combats se déroulent aussi lors d’événements municipaux et lors de festivités même si ils sont illégaux. “Conformément à la déclaration universelle des droits de l’homme à laquelle la Turquie a adhéré, aucun animal ne peut être utilisé dans le cadre de divertissement. Selon le Code pénal turc 5199, des restrictions similaires s’appliquent. Ces deux lois sont évidentes. Toutefois, les municipalités organisent ces événements au lieu de protéger ces animaux ” dit-elle.

” des chameaux pour les nomades ou les paysans”

Suite aux affirmations selon lesquelles le chameau utilisé pourrait être tué pour en faire des saucisses, Şule Balyan répond : “ils vendent déjà des chameaux qui refusent de lutter. Ils peuvent faire don de leurs chameaux à des nomades ou à des paysans. Ils n’ont pas nécessairement besoin de les envoyer à l’abattoir “.

Une tradition qui remonterait à des tribus turques

Le combat de chameaux [DEVE güreşi] est un sport où deux chameaux mâles luttent généralement en réponse à une chamelle en chaleur amenée devant eux.C’est une pratique très fréquente dans la région égéenne de la Turquie mais aussi également dans d’autres parties du Moyen-Orient et en Asie du Sud.

Le combat de chameaux a [prétendument] commencé dans les anciennes tribus turques il y a plus de 2400 ans. Les chameaux luttent également dans la nature si bien cette pratique est apparue avant sa première organisation par les nomades. Dans les années 1920 la ligue nationale de l’aviation turque a organisé des combats de chameaux afin de collecter des fonds pour acheter des avions pour le gouvernement de Turquie. Puis, dans les années 20, le gouvernement a commencé à dénoncer cette pratique la caractérisant de retour en arrière. Dans les années 1980, le nouveau gouvernement de Turquie a commencé, au contraire, à encourager les compétitions dans le cadre de la culture historique de la Turquie

Source Bianet – Animal Rights Activists Urge Banning of Camel Fights – 30 Déc 2014

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.