Pınar Selek acquittée pour la 4ème fois

Après trois acquittements, la sociologue Pınar Selek, renvoyée en procès, a été à nouveau acquittée aujourd’hui de toutes les charges qui pesaient sur elle concernant sa participation à un attentat à la bombe dans le Grand Bazar égyptien d’Istanbul en 1998. Le verdict a été reçu par des cris de joie et des larmes dans la salle d’audience.

Le corps des jurés a également souligné que les contradictions concernant la résistance de la Cour de cassation aux verdicts précédents et au rapport des experts doivent être retirées – point de départ de l’explosion pourtant tout à fait expliquée. “Les éléments de preuve doivent être produits de manière claire pour qu’il n’y ait plus aucun doute” a déclaré la Cour.

La sœur et l’avocat de Pınar Selek Seyda Selek on dit à Bianet : “C’est le 4ème acquittement que nous avons entendu. C’est ce qui devait être et ils ont rendu une décision en conséquence. Cependant, ce n’est pas une manière de rendre la justice après un procès qui a duré 16 ans sans aucun sens de justice. Nous pouvons au moins dire que cela a contribué à atténuer la victimisation. Ce serait triste d’en être heureux mais c’est un soulagement“.

Que s’est-il passé ?

Ayant été jugée et acquittée trois fois pour l’explosion dans le Grand Bazar égyptien en 1998, Pınar Selek a été condamnée à la prison à perpétuité le 24 Janvier 2013. Lors de son appel, la 9ème Chambre pénale de la Cour a infirmé le verdict. Le 3 Octobre, le procès a été réouvert avec un juge ordonnant le retrait de la condamnation à perpétuité et du mandat d’arrêt pour Pinar Selek. Le 5 Décembre, réitérant sa position antérieure, le procureur a instruit à nouveau à charge Pınar Selek l’aggravant par la prison à vie.

Source Bianet – Pınar Selek Acquits for the Forth Time – 19 Déc 2014
Auteur : Çiçek Tahaoğlu

Traduction pour Kedistan : Véronique Gagès

 

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

About KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil

Related posts