Sortie au 1er janvier 2015 du film de Fatih Akin sur le génocide arménien

Bon, entre deux actualités rock & roll du Kedistan, faudrait quand même qu’on vous cause trois mots sur l’événement cosmique qui va nous arriver début de l’année 2015. C’est en effet le 15 janvier 2015, très exactement, que la dernière comète du génialissime cosmonaute du cinéma turc, Fatih Akin, va venir percuter nos écrans de plein fouet.

Et quelle comète ! Après avoir traité des mariages forcés dans Head On (Duvara Karsi) en 2004 dans lequel il fait jouer une ancienne actrice porno d’origine turque et pour lequel il a remporté l’ours d’or à Berlin, après avoir plongé son public en immersion dans la vie d’une opposante politique kurde dans De L’Autre Côté en 2007 et pour lequel il remporte le prix du scénario au Festival de Cannes, après avoir parlé de cuisine dans Soul Kitchen, revoilà celui que l’on appelle le Martin Scorcese du cinéma turc dans un film sur ce qui est certainement le plus gros tabou de la République Turque, le génocide arménien, avec The Cut.

Le légendaire metteur en scène américain lui rend d’ailleurs hommage en déclarant : « The Cut de Fatih Akin est épopée authentique faite main, du type que les gens n’en font plus. En d’autres termes, une réponse personnelle profonde à un épisode historique tragique, d’une grande intensité, d’une beauté et d’une grandeur immense. Ce film est très précieux pour moi, à plusieurs niveaux. »

The Cut, c’est aussi la rencontre de l’enfant terrible le plus sulfureux du cinéma avec Tahar Rahim (Un Prophète, Grand central…), Simon Akbarian (Les Beaux Mecs, Kaboul Kitchen…), Arsinée Khanjian (Le Mâs des Alouettes, Poupoupidou) et Makram Khoury (Les Citronniers, Héritage…).

The Cut, c’est l’histoire extraordinaire de Nazareth Manoogian (Tahar Rahim) forgeron déporté de son village natal de Mardin, à l’actuelle frontière syrienne, en Turquie et qui, après le génocide, alors qu’il apprend que ses filles seraient encore en vie, va parcourir le monde pour tenter de les retrouver…

Voilà ! On ne vous en dit pas plus ! Rendez-vous dans les salles au 15 janvier 2015. Pour l’heure, nous vous laissons avec Fatih alors qu’il donnait une interview à l’avant-première de la sortie de son film, à Paris, il y deux semaines…

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts