Un professeur défenseur de la langue Kurde arrêté à Mardin

 

Le professeur Kadri Yildirim a été arrêté aujourd’hui, ainsi que 98 autres personnes, sur des soupçons de corruption. 52 personnes ont été libérées à l’issue de la garde à vue, cependant le professeur ainsi que certains de ses collègues et d’autres suspects ont été déférés au tribunal, afin d’être jugés rapidement. L’avocat du professeur a réclamé sa remise en liberté, invoquant des motifs de santé. Il a finalement été libéré suite à un élan massif de solidarité.

Celles et ceux qui ont vu le film “Ez Kurdim”, co-réalisé par Antoine Laurent et Nicolas Bertrand, se rappelleront de l’interview de Kadri Yildirim, qui évoquait l’avenir incontournable de l’enseignement du kurde dans les écoles en Turquie.

Nurcan Kaya, du Minority Rights Group Intl, précisait au quotidien Cumhuriyet que le professeur a toujours été très impliqué dans l’enseignement et la pérennité de la langue kurde, et que les motifs de corruption semblent être un paravent à des motifs politiques.  Elle ajoute que “Le gouvernement (turc, ndlr) devrait prendre des mesures pour protéger la langue de l’Anatolie. […] Par conséquent, il faut faire preuve de solidarité avec le professeur, montrer du doigt les incohérences de l’affaire afin de discréditer les accusations à son encontre.”

Vous pouvez, si vous le souhaitez, exprimer votre soutien au professeur en envoyant un message à cette adresse : mesutyegen@sehir.edu.tr en précisant “support for prof. Kadri Yildrim”. 95 universitaires turcs ont pour l’instant exprimé leur soutien, ainsi que de nombreuses personnes en Turquie comme en Europe.
Sources : Association de solidarité France-Kurdistan, IMC TV, Cumhuriyet

 

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts