20 Novembre : Journée mondiale de l’enfant

L’association des Droits de l’Homme de Turquie (IHD) a publié une déclaration faisant état de la maltraitance des enfants comme l’un des marqueurs les plus forts en termes de violation des Droits de l’Homme dans la société turque. Le 20 Novembre consacré Journée Mondiale de l’Enfance a été l’occasion de rappeler plusieurs violations de leurs droits, y compris dans les prisons, les écoles et au travail.

Les prisons pour mineurs : l’association des Droits de l’Homme de Turquie (IHD) a déclaré que les cas d’abus, de viol et de violence sont devenus une pratique courante dans les prisons pour mineurs. “Selon les cas recensés par notre association et par la couverture médiatique, 49 enfants ont été torturés en prison et 64 enfants ont été en détention par la police entre le 1er Janvier 2014 et le 19 Novembre 2014. “Dans la même période, 360 enfants ont été interpellés lors de diverses manifestations et incidents. Parmi ceux-ci, 59 ont été arrêtés et 42 ont été blessés.”

L’IHD a réitéré aux autorités sa demande de libération immédiate de tous les enfants dans les prisons ainsi qu’aux ONG de travailler plus étroitement avec les enfants victimes de violence. Elle a également souligné l’impunité sur des cas de mortalité infantile où la plupart des poursuites se sont terminées par un classement sans suite, un acquittement ou une prescription.

Abus : « selon les cas recensés par notre association et par la couverture médiatique,129 enfants ont été maltraités par leur famille ou par des étrangers entre le 1er Janvier 2014 et le 19 Novembre 2014 »

Le travail des enfants : « parce qu’ils dépensent toute leur énergie pour le travail au lieu de grandir, les enfants des familles ouvrières démarrent leur vie en gâchant tout leur potentiel.

Éducation dans la langue maternelle : « Les enfants éduqués dans une autre langue sont en retard par rapport aux enfants qui le sont dans leur langue maternelle dominante : est-ce juste ? Les enfants ont le droit à l’éducation en fonction de leur richesse »

Victimes de la guerre : “Des centaines d’enfants ont perdu leurs familles et leurs maisons dans la guerre en Syrie où la Turquie a aussi sa part. Personne ne parle de leur droit à l’éducation, la santé et la vie.”

Droit de participer : «Les enfants ont le droit de participer à toutes les décisions qui les touchent. Si vous êtes sincère, vous devez mettre en place ce système de décision. Les enfants doivent être en mesure de décider de la vie qu’ils veulent pour eux-mêmes et non pour les besoins des aînés et des autorités »

Source Bianet – UNIVERSAL CHILDREN’S DAY – 20 Nov 2014

Traduction pour Kedistan :  Véronique Gagès

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts