Quand des artistes sont attaqués par des soldats turcs à la frontière de Kobanê

Aujourd’hui des soldats turcs ont organisé une campagne de répression sur des artistes qui formaient une chaîne humaine à Suruç, ville frontière avec Kobanê. Des balles réelles ont été utilisées dans cette attaque aussi brutale qu’incompréhensible. Deux artistes ont été blessés.

A l’Initiative de Free Art, des artistes ont rejoint il y a 2 jours le village de Boyde en bordure de Kobané en solidarité avec la résistance qui s’organise des deux côtés de la frontière contre ISIS qui poursuit son attaque contre la ville assiégée.

Ces artistes ont été accueillis et pris en charge par des personnes des deux côtés de la frontière et par les combattants de l’GPJ-YPJ déployés sur la colline surplombant la colline de Tilşeîr aux cris de “biji Berxwedana GPJ-YPJ ! » « Que Vive la résistance de l’GPJ- YPJ » et “biji Serok Apo !” Longue vie au Chef Apo !»

Les troupes turques déployées à la frontière ont attaqué le rassemblement tandis que Ferhat Tunç * faisait une déclaration au nom des artistes.Les soldats auraient tiré des gaz lacrymogènes et des balles réelles sur la foule tout en menant une répression des deux côtés de la frontière.

Quatre personnes ayant subi des blessures ont été emmenées à l’hôpital alors que d’autres ont été gravement touchés par le gaz lacrymogène.

* (ndlr) Nous rappelons à notre public libertaire que cette chaîne humaine a été formée depuis le début de la bataille de Kobane, par des activistes de tous horizons, féministes et libertaires, dont nos amis du DAF. Lire à ce propos, notre “Reportage sur Kobane avec les libertaires Turcs”, Par ailleurs, Ferhat Tunc est un musicien et un chanteur zaza-kurde alévie. Et Apo, Abdullah Öcalan, le chef vénéré des militants du PKK. Enfin, sur l’image, au centre en civil, au milieu des groupes d’Unité de défenses du peuple de Kobane, le célèbre chanteur Ferhat Tunç.

KEDISTAN
Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.
KEDISTAN on EmailKEDISTAN on FacebookKEDISTAN on TwitterKEDISTAN on Youtube
KEDISTAN

Le petit magazine qui ne se laisse pas caresser dans le sens du poil.

    Related posts