L’Union des Ecrivains de Turquie (TYS) et l’Association des Droits de l’Homme (IHD) ont fait la promotion d’un livre intitulé « Leurs cœurs sont un petit jardin » – un livre de poésie compilées à partir des œuvres de 59 poètes dédié au 500ème rassemblement de Personnes/Mères du Samedi.

En présence de représentants de l’IHD et du TYS et des Personnes du Samedi, une promotion a eu lieu ce samedi 1er novembre au Palais de Yildiz à Istanbul.

Köz : Le but de ce livre est de créer une mémoire

Le président du TYS Mustafa Köz a déclaré à Bianet que l’idée était venue lorsqu’ils s’étaient dirigés vers la province de Kars pour commémorer Cemil Kirbayir.

« Il y a 3 ans, l’IHD a initié un projet pour la mémoire de Cemil Kirbayir. L’union voulait faire partie de ceci pour des raisons de conscience et pour observer le processus. Nous avons assigné quelques uns de nos amis de l’administration et nous sommes dirigés vers Kars. Nous avions deux suggestions : Faire « un journal de route » sur cette journée et compiler les poèmes dédiés aux personnes disparues durant leur détention par la police.

« C’est une compilation de poèmes des poètes de Turquie pour les personnes disparues de ce monde. Le but de ce livre est de créer une mémoire, une tradition écrite afin de la garder permanente. Nous vivons cette vie en oubliant et en laissant les choses s’en aller. Cependant, la Turquie a vécu de terribles incidents, de grandes divisions et tragédies, et elle en vie encore de nouvelles. Ce livre est une manière de changer cette douleur en quelque chose qui résiste. Laissons la mémoire vivante. »

Köz a aussi ajouté qu’ils avaient travaillés sur une anthologie de poèmes dédiés aux disparitions forcées écrit par des poètes différents à travers le monde.

L’avant propos du livre est aussi écrit par le président de TYS Mustafa Köz.

Vous pouvez obtenir le livre des bureaux du TYS ou de l’HID. (EA/BM)

Source : Elif Akgül, Bianet, Poetry Book Dedicated to Turkey’s Disappeared People, 3 novembre 2014