Le Rapport sur les Progrès de la Turquie de l’Union Européenne (UE) mentionne le cas d’Osman, un officier de police gay qui a été renvoyé de son poste pour son orientation sexuelle.

Le section du rapport sur les droits LGBTI cite que tandis qu’une personne s’étant déclarée gay avait pu devenir membre d’une assemblée municipale à Istanbul, la discrimination contre les individus LGBTI demeurait sur les lieux de travail.

« L’officier de police qui a été renvoyé de son poste en raison de son orientation sexuelle attend toujours sa date de procès », disait le rapport au regard de la situation des travailleurs de l’Etat renvoyés en raison de leurs orientations sexuelles.

« Nous sommes visible pour l’UE mais pas pour le système judiciaire de Turquie », a raconté Osman a Bianet après avoir entendu que le rapport mentionnait sa situation.

« Je ne sais pas jusqu’où cela va aller, mais un jour nous obtiendrons nos droits ».

Osman, 28 ans, a été renvoyé en raison de son orientation sexuelle après avoir travaillé comme policier durant plus de 6 années.

Ayant entamé une lutte pour retrouver son poste, Osman s’était exprimé préalablement à Bianet. Sa lutte continue toujours.

(ÇT/BM) Bianews